Cristaux quartz amplificateur universel
 
 
 Des nouvelles des cristaux, des pierres, des minéraux du monde ... par la science, l'économie, la lithothérapie, la Spiritualité ou les pratiques énergétiques.
 

Comment se soigner naturellement et réagir aux premiers signes du Coronavirus ?

19 Mars 2020 | Par Planète Cristal | Actualités

Comment se soigner naturellement et réagir aux premiers signes du Coronavirus ?
 

(Mises à jour au 22/11/2020)          

SOMMAIRE-RACCOURCIS :

Tests positifs Covid19 : où en sommes-nous ?


Les caractéristiques physiques du virus


Tout sur les masques : trouver, nettoyer, études sur vos masques

Comment se nettoyer et se protéger au quotidien ?

Tous les symptômes Covid-19 coronavirus

Les solutions naturelles pour se soigner du coronavirus

Post-Covid : les séquelles, les résurgences, les enfants

La chloroquine et les videos de l'IHU Méditerranée


D'où vient le Covid19 : origines naturelles ou d'un laboratoire ?

Immunité collective : la réponse des Cellules-T sans anticorps


Commentaires-Partages
 


 Préambule

En préambule, pour comprendre les chiffres journaliers qui nous sont donnés par les médias au quotidien, voici la triste réalité des décès en France (pour 2019).
Pour la France continentale total des décès : 599 408 pour l'année 2019.
- c'est presque 1650 morts / jour (tous domaines confondus et en moyenne journalière avec des pics journaliers à 1900 morts/jour).
Sur ces 1650 morts, c'est 440 morts / jour en moyenne de divers cancers.
- La grippe c'est entre 30 à 50 morts / jour en moyenne. (Les chiffres officiels sont contradictoires, c'est des estimations au plus près ; de plus, c'est très fluctuant en fonction des années. Pour information en janvier 2017, sur 31 jours, il y a eu 10000 morts en 1 mois de la grippe, Influenza, en France soit une moyenne de 322 morts par jour dans le silence médiatique de l'époque ! )
Source : Le directeur de l'Institut des données de Santé.


Le suivi quotidien Covid en France actualisé vers 18h-21h

sur Smartphone tablette ou PC du Covid19 (Sur les tableaux prendre les chiffres entres parathèses qui sont les valeurs sur 24H actualisées) :

https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/vue-d-ensemble?location=FRA

Les courbes mises à jour, au jour le jour de tous les pays d'Europe de l'ouest avec la France, la Suede, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, la Belgique, le Portugal (moyennes journalières lissées sur 7 jours glissants) :

http://www.francesoir.fr/service/nombre-de-deces-en-france-du-covid19-et-de-ses-pays-frontaliers?nbj=243

 

Sur ce graphique de l'Insee, on peut remarquer 2 pics de mortalité en France : en janvier-février et en novembre-décembre. Attendez-vous donc en novembre et en décembre, à de nombreux morts conforme à la normalité française des décès.

Tableaux de l'Insee des décés en France (pour 2019)

 

Tests positifs Covid19 : où en sommes-nous ? MàJ 22/11/2020


Les asymptômatiques n'existent pas : étude monstre chinoise montrant que si asymptômatique, pas de présence de virus ! Màj 22/11/20

C'est un énorme pavé dans la mare aux vues de cette étude qui porte sur presque 10 millions de personnes (oui c'est bien 10 000 000 d'individus) entre janvier et avril 2020 à Wuhan en Chine.
 
Résumé (Abstract) :
Des mesures de contrôle strictes contre le COVID-19 ont été imposées à Wuhan entre le 23 janvier et le 8 avril 2020. Les estimations de la prévalence de l'infection après la publication des restrictions pourraient éclairer la gestion de la pandémie après le confinement. Ici, nous décrivons un programme de dépistage des acides nucléiques du SRAS-CoV-2 à l'échelle de la ville entre le 14 mai et le 1er juin 2020 à Wuhan. Tous les résidents de la ville âgés de six ans ou plus étaient admissibles et 9 899 828 (92,9%) y ont participé. Aucun nouveau cas symptomatique et 300 cas asymptomatiques (taux de détection 0,303 / 10 000, IC à 95% 0,270-0,339 / 10 000) ont été identifiés. Il n'y avait aucun test positif parmi 1 174 contacts étroits de cas asymptomatiques. 107 des 34 424 patients COVID-19 précédemment récupérés ont été testés positifs à nouveau (taux de re-positif 0,31%, IC à 95% 0,423-0,574%). La prévalence de l'infection par le SRAS-CoV-2 à Wuhan était donc très faible cinq à huit semaines après la fin du confinement
Vérifiez par vous-même :


Non corrélation entre le nombre énorme de tests CPR positifs et les morts en France. MàJ 25/10/2020

Après des chiffres monstrueux qui annoncent plus de 50 000 cas positifs aux tests PCR en France le 25/10/2020, il serait bon de relativiser ces chiffres hallucinants.

Voici le dernier tabeau qui met en perspective le nombre de PCR+ (plus de 50000 cas de tests PCR positifs au 25/10/2020). Sans la divulgation par l'ARS des CT (taux d'amplification du virus "Cycle Threshold" pour ) , tous ces tests n'ont aucune valeur si leur CT est supérieur à 35 (voir tableau explicatif et preuves des CT des PCR du professeur Raoult ici ).

Explication de l'amplification CT des tests RT- PCR MàJ 01/11/2020

Quand est-on réellement malade du Covid19 ou bientôt Covid21 au test RT-PCR ?
Test positif c'est quoi ? On est testé à la présence d'un fragment d'ARN viral. Ce n'est pas un virus, c'est juste un fragment, un morceau de séquence qui peut être infinitésimal.
 
 - Et bien, il faut dans 1 μL (microlitre) de test, environ 100 millions de virus actifs détectés (normes des tests PCR de mars 2020 diagnostiqués malades graves de la covid).

- Actuellement si les tests PCR sont trop amplifiés (CT de 35 jusqu'à 50 en France (non officiel car valeur tenue secrète par les ARS (Agences régionales de santé)) ils deviennent positifs avec UN seul virus détecté toujours dans 1 μL (microlitre) de test ! C'est la génération en série d'un très grand nombre de faux positifs ! L'estimation de faux positifs est de l'ordre de 90%, voir plus, avec 50 000 RT-PCR positifs (voir étude de l'IHU plus bas).
 
- L'Allemagne utilise un CT maximum de 25 soit 225 (2 puissance 25 = 33.554.432 soit 33 millions de fois).
- L'IHU de Marseille conseille un CT de 25 et 35 maximum soit 235 (2 puissance 35 = 34.359.738.368 soit trente quatre milliards de fois).
- La France (à confirmer officiellement) CT de 50 soit 250 (2 puissance 50 = 1125.899.906.842.624 soit mille cent vingt-cinq milliards de fois ! ).
 
On peut effectivement affirmer que les tests RT-PCR français sont extrêmement sensibles, et c'est un euphémisme. Ainsi les vrais malades, les vraies personnes développant la maladie Covid, eux sont noyés dans la masse des dizaines de milliers de faux positifs.
 

Ils montrent juste que, si RT-PCR est Positif :

- Soit vous avez un rhume : et oui, le rhume c'est un coronavirus comme la Covid19 !
- Soit vous êtes guéris et vous portez des séquences de virus Covid mortes non contaminées et non contagieuses.
- Soit que vous êtes asymptômatique et potentiellement contagieux ou pas.
- Soit que vous êtes réellement malade et vous êtes contagieux ou pas.
- Soit que vous avez des anticorps covid qui réagissent sans être contagieux.
- Soit le test est un faux-positif.
- Soit le test est un faux-négatif.
 
C'est la charge virale qui doit être communiquer avant tout et non la positivité ou la négativité de tests sur-amplifiés et faux qui n'alimentent que la psychose collective.
 
 
Au 25 Ocobre 2020 : 45422 tests CPR positifs et 137 morts.
Pour infos en mars 2020 lors de la "vague" on avait une moyenne de plus de 500 morts/jours pour 4000 à 5000 cas de PCR positifs ! 

Si on fait une simple extrapolation par rapport au mois de mars 2020 pour 50000 CPR+, on devrait avoir 5000 morts par jours (cinq mille ) !
 
 
Source : https://ourworldindata.org/grapher/daily-covid-cases-deaths?time=2020-01-01..latest&country=~FRA

Retour sur la situation sanitaire

Depuis fin juin 2020, les tests PCR se multiplient. C'était une demande de nombreux médecins et épidémiologistes en mars, lors de la réelle épidémie de Coronavirus qui a traversée la France. Souvenez-vous à l'époque, "les tests et les masques, ça sert à rien" dixit notre cher ministre de la santé , toujours le même, Olivier Véran. Les morts se comptabilisaient en centaines par jours ! Personne pouvait remettre en cause le pic épidémiologique du mois de mars 2020.
Désireux d'informer et d'aider toutes les personnes d'une part pour se protéger, et d'autre part, pour se soigner au naturel avec les moyens du bord car la chloroquine a été interdite ... mais depuis le 10 juillet, sans un mot dans le fracas assourdissant du silence des médias, la chloroquine est de nouveau autorisée à la prescription des médecins :
Source : http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-hydroxychloroquine-aucun-obstacle-sa-prescription-ni-delivrance-et-engagement

il nous semble urgent de dénoncer, après plusieurs mois d'emprisonnement sous couvert d'urgence sanitaire, cette mascarade que sont les tests PCR sur la population.

Où sont les malades ? Où sont les morts ?

Voici un graphique (à savoir que les calculs de base pour l'élaboration des graphiques a changé en mai 2020, donnant ainsi une visualisation graphique erronée et une impossibilité de comparer les courbes de positivité de mars et d'aujourd'hui, c'est beau la science de trafiquer les nombres :)


Et j'aperçois maintenant, après avoir parlé de la science des nombres, combien elle est belle et utile, sous bien des rapports, à notre dessein, à condition qu'on l'étudie pour connaître et non pour trafiquer.
Platon, La République.

Voici le vrai graphique des tests positifs entre mars et septembre 2020 :

Vous comprendrez comment c'est si facile de trafiquer les chiffres car ils parlent plus que nous quand ils sont non tronqués.
C'est des centaines de milliers de cas (L'INSEE parle de 250.000 à 400 000 cas de tests positifs par jours ! au mois de mars : bien loin des 4000 ou 7000 cas par jours d'aujourd'hui.

Voici le nombre de décès comptabilisés par Covid19 en France (source du ministère publique)

Nous ne pouvons observer de deuxième vague alors que toutes les semaines, on nous "prédit" une deuxième vague pour la semaine suivante depuis le mois de mai 2020 ! (Valable à fin juillet 2020).

 

Quelle fiabilité peut-on donner aux tests RT-PCR ? MàJ au 01/11/2020

À début novembre 2020, il est toujours impossible en France d'obtenir les fameux CT des tests RT-PCR sortis des laboratoires accrédités.

Qu'est-ce que le CT ou les cycles d'amplification des tests PCR nasopharyngé ? CT signifie «cycle threshold» , seuil de cycle en français. C'est le coefficient d'amplification de l'ADN du virus qui permet d'avoir des résultats pertinents ou pas. Plus les CT sont élevés, plus le risque de faux positifs est lui aussi élevé ! Vous pouvez obtenir jusqu'à 90% de faux positifs (voir l'article du New York Time repris par l'excellent FranceSoir qui dénonce cette dérive)
Source : http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-grande-supercherie-des-tests-pcr

Encore l'IHU Méditerranée et les 400 professionnels de santé qui y travaillent pour nous démontrer qu'au delà de 35 CT ou cycles d'amplification de l'ADN du Covid, les PCR donnent des faux positifs. C'est une preuve scientifique irréfutable.

CT des RT-PCR impliquant des faux positifs

Voici la liste officielle des 23 tests CPR accrédités par le Centre national de référence (CNR) le 20 mai dernier :

Les tests validés par le Centre national de référence (CNR) :
Tests ELISA
    •    COVID-19 IgG ELISA KAPCOVID19G - DIAsource ImmunoAssays
    •    ELISA SARS-CoV-2 (IgG) - EUROIMMUN
    •    Elecsys Anti-SARS-CoV-2 - ROCHE Diagnostics
    •    NovaLisa SARS-CoV-2 (COVID-19) IgG - NOVATEC Immunodiagnostica
    •    SARS-CoV-2 IgG Architect - Abbott Ireland
    •    VIDAS SARS-COV-2 IgG - bioMérieux
    •    Virotech SARS-CoV-2 IgG (Elisa) - Virotech diagnostics

Tests de dépistage rapide (TDR)
    •    2019-nCoV IgG/IgM Rapid Test Cassette - BIOMAXIMA
    •    2019-nCoV IgG/IgM detection kit - Nanjing Vazyme Medical technology Co. Ltd (distribué par Clinisciences)
    •    2019-nCoV IgG/IgM detection kit - Nanjing Vazyme Medical technology Co. Ltd (distribué par S&I Equipement)
    •    2019-nCoV IgG/IgM detection kit - Nanjing Vazyme Medical technology Co. Ltd (distribué par MDL medical)
    •    2019-nCoV IgG/IgM detection kit - Nanjing Vazyme Medical technology Co. Ltd (distribué par SAM SARL)
    •    BIOSYNEX COVID-19 BSS IgG/IgM - Biosynex Swiss
    •    Base Point Covid-19 IgG/IgM rapid test device - Guanzhou Wondfo Biotech
    •    COVID-19 IgG/IM rapid test device - Guanzhou Wondfo Biotech
    •    COVID-19 IgG/IgM Rapid Test Cassette - Inzek International Trading
    •    Diagnostic kit for IgM/ IgG Ab to SARS-CoV-2 - Zhuhai LIVZON Diagnostics
    •    NG-Tests IgG-IgM Covid -19 - NG-Biotech
    •    SARS-CoV-2 Antibody Test - Guanzhou Wondfo Biotech (distribué par WEMADE)
    •    SARS-CoV-2 Antibody Test - Guanzhou Wondfo Biotech (distribué par Shana Xie)
    •    SARS-CoV-2 Antibody Test - Guanzhou Wondfo Biotech (distribué par Axamed Lab)
    •    Standard Q COVID-19 IgM/IgG Combo Test - SD BIOSENSOR
    •    careUS COVID-19 IgM/IgG - WELLS BIO

 Une Star-Up française, était en charge d'étudier, d'expérimenter sur le plan de la physique, la valeur scientifique réelle de ces tests. Le scandale vient de son fondateur David Mendels, physicien, et de Médiapart qui relaient cette information. "Ces tests sont tous pourris"  d'après le physicien.

https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/tests-covid-19-revelations-sur-un-nouveau-scandale-sanitaire-dEdPMI_qTcuDGwxrmVU7Sw

La vidéo :

 

Informations pour vous protéger de Coronavirus Covid-19

Nous respectons les directives édictées par l'état concernant les mesures de protection et gestes barrières. Nous souhaitons les renforcer en l'état actuel des connaissances sur ce nouveau Coronavirus appelé Sars-CoV-2.

DONNÉES DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE :
(Mise à jour au 30/04/2020)

La taille du virion SARS-CoV-2, responsable de la Covid-19 a été annoncé plus récemment comme mesurant approximativement de 60 à 140 nm, et comme étant de forme elliptique avec de nombreuses variations.
La taille du génome (du brin d’ARN) de ces virus varie d'environ 26 à 32 kilobases, valeurs parmi les plus élevées chez les virus à ARN (selon la classification de Baltimore).

Classification de Covid-19 :

Les coronavirus (CoV) sont des virus à ARN monocaténaire (un seul brin) de sens positif (groupe IV de la classification Baltimore) correspondant à la sous-famille Orthocoronavirinae de la taxonomie de l'ICTV1, dans la famille des Coronaviridae, de l'ordre des Nidovirales et du royaume des Riboviria
Genre : Betacoronavirus, clade2 (Chine)
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronavirus#cite_note-Lu2020-50

De très nombreuses études sur la SARS-COV-2 montrent une capacité de mutation très supérieure aux attentes : les virus à ARN, contrairement aux virus à ADN, n’ont pas de patrimoine génétique d’origine qui limite les réplications.

Un ARN à polarité positive (comme le Sars-CoV-2) est identique à celle des ARN messagers viraux de sorte que l'ARN viral peut être immédiatement traduit par la cellule hôte.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_%C3%A0_ARN

Aussi, comme la grippe qui est un virus à ARN, de nombreuses souches différentes sont déjà confirmées de part le monde . L’étude de l’institut Pasteur du 23 avril 2020, sur la zone géographique du Nord de la France, stipule des clades V, G et S en plus du clade de Chine.
Source PdF : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.04.24.059576v1.full.pdf

PROCESSUS D’INFECTION DU CORPS HUMAIN :

Les récepteurs nécessaires à la réplication du virius font que les cellules où il se répliquerait sont : les cellules nasales, la partie basse des poumons, la cornée, la vésicule biliaire, l'iléum (iléon, 3eme partie de l’intestin grêle), le colon.
Source : https://www.nature.com/articles/s41591-020-0868-6/figures/1

Point d'entrée dans la cellule :

L'ACE2 (L'enzyme de conversion de l'angiotensine 2) est le point d'entrée dans les cellules humaines de certains coronavirus, dont le coronavirus humain NL63 (en), le SARS-CoV13,14,15, coronavirus à l'origine du SRAS, et le SARS-CoV-2, à l'origine de la COVID-19.
L'enzyme de conversion de l'angiotensine 2, ou ACE2 (de l'anglais Angiotensin-Converting Enzyme 2), est une enzyme liée à la face externe des membranes plasmiques de cellules du poumon, des artères, du cœur, du rein et de l'appareil digestif.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Enzyme_de_conversion_de_l%27angiotensine_2

Informations complémentaires Covid19 Sars-CoV-2 :

• Le virus vit jusqu'à 3 heures à l'air libre.
• Le virus vit jusqu'à 24 heures sur le cuivre.
• Le virus vit jusqu'à 3 jours sur les textiles courants.
 Le virus vit de 2 à 7 jours (selon les études) sur papier, carton, plastique, inox (prendre des gants pour récupérer son courrier par exemple).
 Le virus vit jusqu'à 9 jours sur le macadam (Etude italienne recente) Mettez vos chaussures en extérieur (balcon, jardin ou le sèche-cheveux fort).
 Son temps d'incubation peut aller de 2 jours jusqu'à 14 jours (selon différentes études internationales)
 Des tests commencent à être disponible en France (Sud de la France avec le Professeur Raoult sur la cote d'Azur et l'Ile de France au compte goutte).

Tableau récapitulatif des durées de vie du virus sur divers supports (mise à jour du 25/04/20)
(ici l'humidité de référence est de 65% (temps humide) qui est plus profitable au virus qu'un temps très sec)

Valeurs de références des durées de vie du virus Covid-19

Bonnes nouvelles sur ce virus :

• Le virus meurt au rayons du soleil direct et dans des lieux sans vapeur d'eau, sans humidité.
• Le virus meurt avec un sèche-cheveux T° maxi soit environ 90°C (température de destruction en labo 60-70°C étude du 29/03/2020 Hong-Kong). À passer sur nos vétements, nos animaux sans les brûler avec douceur, notre nourriture ...
• Passer le sèche-cheveux sur vos clés, vos portefeuilles et leurs contenus (CB, billets de banque, etc...).
• Autre solution : Le Fer à repasser. Pour votre masque fabriqué en tissu ou votre linge de maison, optez pour une température entre force 2 et 3 (maxi) du fer à repasser. Pas utiliser la vapeur d'eau.
• L'eau semble non contaminée (l'eau très chaude 70°C tue le virus à 100% (étude de Hong-Kong).
• Le virus meurt à 60-70°C : laver son linge à 60°C si possible, boire des tisanes ou de l'eau chaude entre 35°C et 40°C (pas boire de l'eau bouillante ou trop chaude ).
• Nettoyer son masque FPP1,2 ou 3 ou artisanal au four à 70°C 5 minutes ou au sèche-cheveux T° maxi.
• Le coronavirus est un virus de très grande taille : cela permet de se fabriquer des masques de protection artisanaux et réutilisables efficaces (voir la liste des liens ci-dessous).

Avec ces informations, il nous semble important de prendre des mesures complèmentaires.

La priorité, pendant le confinement c'est garder une distance de 1,5 voire 2 mètres, si c'est possible, sur d'autres personnes et c'est des gants et un masque obligatoires.
Il y a aujourd'hui une pénurie mondiale de masques FFP2 et FFP3. (L'état a été plus que déficient sur ce dossier mais la priorité c'est votre santé). Alors, cela ne nous empêche pas d'en fabriquer nous même :)

Tout sur vos masques de protection anti Covid

Les dernières études sur le port du masque MàJ au 17/11/2020

Une étude danoise énorme sur les masques chirurgicaux était jusqu'à maintenant bloquée ! Aucune revue scientifique de renom ne voulait la publier ! Cette étude date d'Avril et Mai 2020. 6 précieux mois d'attente car les résultats attendus ne sont pas "en ligne" avec la perception de protection que le masque chirurgical suggère de prime abord. 
Elle porte sur 6000 personnes, 3000 avec masques, 3000 sans masques.
Résultats : Aucune différence sur la Covid 19 mais augmentation des infections dans le groupe des personnes utilisant les masques !

Source : https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-6817

 

Masques chirurgicaux Vous pouvez les laver et les réutiliser ! MàJ au 17/11/2020

C'est l'UFC Que-Choisir qui lance un pavé dans la mare ! 


Leur test express sur 3 modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie montre qu’après 10 lavages en machine à 60 °C, les masques chirurgicaux, théoriquement à usage unique, gardent d’excellentes capacités de filtration.
C'est une excellente nouvelle pour le porte-monnaie des français mais aussi pour la planète !

Voir l'étude : https://www.quechoisir.org/actualite-masques-chirurgicaux-vous-pouvez-les-laver-et-les-reutiliser-n85015/

 

MàJ 07/09/2020 Voici les nouveaux masques pour chacun !

 

Les masques par professions en France

 

Se fabriquer un masque médical maison en 2 minutes 

Voici 3 tutos bien faits, rapides, pour se confectionner un masque à la maison avec du sopalin. Ce masque a, bien sûr, une faible durée de vie (quelques heures) mais il peut dépanner dans des circonstances où l'on ne peut plus trouver de masques jettables proche de chez soi.

Super Tutos simples en 2 minutes : préférez 2 à 3 feuilles essuie-tout sopalin :

 Faire soi-même un masque de protection en tissu durable

Avec le temps, il va falloir s'habituer à porter un masque de protection médicale tous les jours à l'extérieur. Notre culture européenne ne nous a pas accoutumés à porter un masque. Ça, c'était avant le coronavirus. Beaucoup de sociétés françaises se mettent à construire de magnifiques masques de protection pour notre plus grande satisfaction. Ces masques sont durables, écologiques car non jetable, et ils durent plusieurs mois sans problème, donc économique sur la durée. Voici plusieurs tutos vidéos et des liens de "Do It Yourself" pour se confectionner un masque de protection en tissu personnalisable.

Tutos pour faire son masque de protection perso (laver plutôt à 60°C que 30°C et ou changer le filtre) :

 Tuto par le CHU de Grenoble pour les infirmières et les infirmiers du CHU :

https://www.atelierdelacreation.com/blog/42-tuto-couture-coudre-un-masque-de-protection

https://www.youtube.com/watch?v=1748ttJEP-I

Patrons pour coudre soi-même un masque :

Ces liens sélectionnés, permettent de vous aider avec l'aide d'un patron, pas votre boss hein ;) , en couture pour les personnes possédant une machine à coudre.

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-la-mairie-de-mens-fournit-le-patron-pour-fabriquer-un-masque-1584549174

https://www.lci.fr/population/coronavirus-des-tutos-pour-fabriquer-son-masque-de-protection-a-la-maison-pendant-le-confinement-face-a-la-penurie-2148487.html


Les masques de protection médicale aux normes AFNOR
(MàJ 09/05)

L'AFNOR, l'organisme normatif français, vient de publier (enfin!) des documentations et des patrons pour la fabrication artisanale de masques de protection dits "Barrières" pour les adultes et pour les enfants.

Ces documents permettent aux couturiers et artisans tisseurs, de pouvoir concevoir des modèles de masques de qualité pour le long terme. Ce virus n'ayant pas dit son dernier mot, la conception et la réalisation de masques de qualité en tissu pourraient devenir fort utile pour l'avenir de tous.

Voici le lien direct pour obtenir les documentations techniques et patrons en tissu de masques barrières norme AFNOR (une référence donc) :

Source AFNOR : https://masques-barrieres.afnor.org/home/telechargement

la confection de masques barrières selon AFNOR

Toutes les informations pour choisir vos tissus, les patrons, la conception, les idées, les recommandations etc ...

Source AFNOR : https://masques-barrieres.afnor.org/home/faire-mon-masquebarriere

Où trouver des masques alternatifs en tissu proches de chez vous ?

Trouver des masques en tissu proches de chez-vous :

L'AFNOR fait bien les choses ! Plus besoin de craindre une arnaque par des achats en Chine improbables, voici un grand nombre de nos artisans, TPE et PME préférées pour vous permettre de trouver, près de chez vous, les masques durables en tissus pour votre protection : 

https://masques-barrieres.afnor.org/home/demande

Les masques lavables Made In France en tissu durables :

Voici quelques sociétés françaises qui, aux vues de la situation, ce sont spécialisées dans la confection de masques durables en tissu.
Plus chères à l'achat, ces masques sont d'une part durable dans le temps, bien plus confortables que les masques jetables et enfin ils arrêtent l'ère du tout jetable sans fin et nous responsabilisent vis-à-vis de l'environnement.

https://lemasquegrandpublic.fr/

À Lyon : https://www.les-curieux-lyon.com/accueil/8310-masque-en-tissu.html

Acheter son masque jetable près de chez vous

Voici quelques liens qui vous permettrons d'acheter vos masques de protection partout en France : en pharmacie (enfin après 2 mois d'interdiction!), dans les grandes surfaces par enseignes, les bureaux de tabac etc ...

https://www.aide-sociale.fr/acheter-masque-protection/

Comment nettoyer son masque jetable ou son masque tissu de protection ?

 Nous vous proposons des solutions de nettoyages de masques :

- Simples
- Rapides
- Économiques
- Écologiques

Sur la durée, nous sommes partisans de cette doctrine :

Il vaut mieux nettoyer son masque à chaque sortie extérieure même si ce n'est pas 100% efficace, virologiquement parlant, que de nettoyer méticuleusement son masque à 100% d'efficacité, que de temps en temps.

1) Nettoyer son masque à la machine à laver

 C'est la solution la plus évidente et peut-être pas la plus simple et la plus écologique. Cette solution de nettoyage s'adresse que pour les masques en tissu, vous l'aurez compris. Si vous optez pour cette solution, voici quelques impératifs :

Lavez à minimum 60°C pendant 30 mn (normes AFNOR) et sans adoucissant.

Les inconvénients majeurs : consomme beaucoup d'eau (à savoir une lessive classique c'est une centaine de litres d'eau !) , c'est long en temps (la durée du cycle et minimum 30 mn) et le résultat est incertain. 

2) Nettoyer son masque à la vapeur d'eau

 C'est une solution qu'il nous semble simple à mettre en oeuvre et très rapide.

desinfecter-son-masque-jetable-facile-ecologique-et-rapide

 

Comme le montre la photo ci-contre, munissez-vous d'une casserole, d'un peu d'eau et faites monter à ébullition :

- Au dessus de la casserole, à l'aide d'un bâtonnet en bois ou en plastique, ou une simple fourchette, présentez votre masque au dessus de la vapeur d'eau qui se dégage.
- Faites les deux cotés du masque (intérieur et extérieur) pendant 1 minute max. L'effet en garanti : la vapeur d'eau à 100°C va détruire tous les virus et les germes vivants à la surface de votre masque. C'est assuré (faites attention à ne pas vous brûler).

En plus d'être une solution très rapide (quelques minutes), c'est facile à reproduire et surtout cela vous évite de consommer des centaines de litres d'eau comme une machine à laver dédiées aux masques.

Autre avantage de cette solution : elle permet de désinfecter aussi bien les masques FFP1, chirurgicaux FFP2 jetables, que les masques artisanaux en tissu.

Dernière minute au 12/05/2020
D'après l'Afp qui cite des professionnels de la santé, ce protocole à la vapeur d'eau ne serait pas efficace pour détruire le virus. Voici le lien :
Source : https://factuel.afp.com/non-placer-un-masque-au-dessus-dune-casserole-deau-bouillante-ne-permet-pas-de-le-decontaminer

Conseil : il nous semble, au vu de ces informations, que ce nettoyage simple à la vapeur en l'état n'est pas efficace. Cependant, on peut très bien l'adapter dans un système d'autoclave, d'autocuiseur, de "cocotte minute" : là, la vapeur + la pression 5 minutes par exemple, permettraient un bon résultat. La température serait bien supérieur à 100°C. À essayer dans ce sens ça peut être interessant et efficace.
Autre avantage : on pourrait mettre plusieurs masques dans l'autocuiseur à la fois. Par contre uniquement pour les masques en tissu : les masques jetables ne supporteraient pas un tel traitement.

3) Nettoyer son masque tissu au fer à repasser

 Même en utilisant la 1ère méthode, le lavage à la machine à laver, l'AFNOR préconise le passage par le fer à repasser.
Cette solution vous donne une garantie de 100% de destruction du virus.

Vous pouvez tout à fait utiliser cette solution seule, sans passer par le lavage. Si vous portez votre masque 8 heures par jour et tous les jours, c'est une solution idéale : elle est rapide et sûre.

Mise en place : mettre le thermostat à 3 points (coton) soit 120°C à 130°C.
Il est conseillé de mettre le mode "vapeur d'eau". La chaleur du fer combinée à la vapeur d'eau vous donneront de très bons résultats. À repasser à l'extérieur et à l'intérieur du masque. Contrairement à un repassage classique, faites plusieurs passes de fer à repasser.

Inconvénients : cela ne concerne QUE les masques de protection en coton ou en tissus résistants, pas les masques jetables (attention aux fibres synthétiques type polaire, polyamide, polyester ou Nylon : elles tiendront pas à ces temperatures !).

4) Nettoyer son masque au sèche-cheveux

 C'est notre solution chouchou car super simple à mettre en place et très rapide !
L'AFNOR ne le préconise pas car cette solution de désinfection est délicate à mettre en place et n'a pas été évaluée.
En effet, cette technique de nettoyage demande de la concentration.
Le sèche cheveux chaud, monte à pratiquement 100°C. Il peut brûler très rapidement votre masque surtout s'il s'agit d'un masque de protection jetable type chirurgical ou FFP2. Les fibres synthétiques, très fines, sont très sensibles à une montée en température rapide.
Pour ces raisons, et vu que la situation risque de durée encore un peu, nous vous conseillons cette solution sur des masques artisanaux en tissu de bonne qualité.
L'autre avantage de cette solution c'est la suppression de l'humidité de votre masque générée par votre respiration. Le masque devient chaud et sec, c'est deux atouts face au virus.

Conseils pratiques : faites des passes de quelques secondes (5 à 7 secondes maxi) à environ 15 à 20 cm de la surface à nettoyer. Répétez ces passes dans un mouvement souple et doucement. Il est préférable de ne pas rester figé, à l'arrêt sur une surface précise. Faites les passes sur chaque coté du masque intérieur et extérieur.

Astuce : enlevez l'embout du sèche-cheveux pour permettre une diffusion d'air chaud plus large, cela permet de diminuer la puissance du flux d'air expulsé. Réduisez aussi la puissance du flux du sèche-cheveux toujours en température maxi.

Inconvénient : cette solution n'a malheureusement pas été testée en laboratoire. On ne peut pas donc vous garantir la destruction du virus à 100%. En tout cas, nous savons que le virus aime l'humidité et le froid ; ici nous lui offrons le très chaud et le très sec. Le bon sens peut l'emporter aussi ;)

5) Désinfecter à l'alcool à 70°C votre masque de protection

Une dernière solution efficace. Avec l'alcool ménager à 70°C ou une solution hydro-alcoolique à pulvériser sur votre masque de protection.

Mise en oeuvre : il vous suffit de vous munir d'un vaporisateur à main que vous pouvez laisser dans la voiture par exemple, et de le remplir d'alcool à 70°C.
Enlevez votre masque puis pulvérisez franchement votre masque avec l'alcool sur les deux faces de votre masque. Profitez-en pour vous nettoyer les mains aussi.
- Laissez sécher votre masque dans la boite à gants de votre voiture pour une prochaine utilisation.
Avantages : cela fonctionne autant pour vos masques jetables, que pour vos masques confectionnées et fait maison. Assez rapide et une bonne efficacité dans la mesure où vous imbibez suffisamment votre masque d'alcool.

 

Vos outils pour retrouver un environnement sain chez vous

 

Les outils du quotidien pour lutter face au Coronavirus Covid-19

Voici la liste de vos objets salutaires pour vous débarrasser efficacement de ce virus chez vous :
Savon de Marseille, gants Mapa et jettable au nitrile (même en latex par défaut), masque, vinaigre blanc, alcool ménager et sèche-cheveux.
Pour les gants, achetez des gants pour la vaisselle type Mapa : ils sont très efficaces et lavables des centaines de fois et écologique en plus ;)

 PROTOCOLE PERSONNEL DE DÉSINFECTION :

Respecter l'ordre de chaque étape, c'est essentiel :

1) Nettoyer ses mains au savon de Marseille 30 secondes minimum. S’essuyer sur une serviette toute propre.
2) Mettre ses gants jetables ou Mappa épais déjà nettoyés.
3) Mettez vos masques en papier, tissus, achetés ou confectionnés vous même.
4) Faire la désinfection des lieux de vie.
5) revenir vers votre lieu de décontamination.
6) Laver vos gants au savon de Marseille 30 secondes. Les essuyer.
7) Retirer votre masque pour le nettoyer (voir plus bas).
8) Retirer vos gants propres en dernier.
9) Relavez-vous les mains sans gants.

Protections pour les courses :

Privilégiez les Drives. Si vous faites des courses dans les magasins, marchés ou grandes surfaces, prenez vos précautions s'il vous plait, pour vous et/ou vos proches :

Les courses dans la maison :
Avec vos gants et masque, jetez à la poubelle tous les emballages de plastique, carton etc. Mettez vos légumes, vos fruits, votre pain au soleil une bonne heure ou passez-les au four à 60-70°C quelques minutes ou au sèche-cheveux T° maxi. Puis utilisez le protocole de désinfection (voir plus haut).
• Autre solution (mettre les gants) : laisser couler l'eau très chaude (+60°C), un filet d'eau, et passer sous l'eau l'ensemble des conserves, des aliments, des plastiques, des fruits qui restent dans votre frigo ou chez vous. C'est lourd, c'est fatiguant, c'est pour ça qu'il vaut mieux faire ses courses qu'une à deux fois par semaine et se reposer après ;)

Pour la voiture, les déplacements

La voiture peut être un lieu de contamination important car elle est secondaire et peut être négligée.

• Laissez votre voiture au soleil le plus possible sur vos places de stationnement. Les rayons UV du soleil sont capables de détruire le virus sur les tissus des sièges, les velours, les cuirs. Sur les plastiques souvent noirs, les rayons du soleil et la chaleur peuvent être très efficaces pour désactiver le coronavirus. 

Nous vous conseillons, pour éviter les contaminations croisées du virus, de toujours avoir une paire de gants dédiée à votre voiture. Une paire par véhicule et par personne à renouveler ou à nettoyer avant chaque déplacement.
Nous vous proposons de suivre ces règles de protection en fonction des 2 cas suivants. Nous supposons que vos mains viennent d'être bien nettoyées.

1) Vous montez dans votre voiture avec vos gants de protection :
L'idéal serait d'avoir toujours une paire de gants propres dans la voiture.

- Sans rien toucher dans votre voiture, installez vous simplement sur votre siège conducteur.
- Vos gants sont contaminés, dès que vous touchez votre volant, vos clés, votre levier de vitesse, la contamination du virus peut se faire.
- Enlevez vos gants de protection en les mettant l'un dans l'autre à l'envers.
- Sans vos gants, vous pouvez conduire et vous rendre à votre destination.
- En arrivant à votre destination, les mains sans gants, faites vos emplettes.
- En revenant à votre auto, vos mains sont contaminés mais pas votre voiture. Aussi, sans rien toucher dans la voiture, installez-vous sur votre siège conducteur et mettez vos gants propres de voiture.
- En arrivant à votre domicile, conservez vos gants sur vos mains et procédez à la décontamination des mains et des 2 paires de gants dans votre zone de décontamination : nettoyer l'endroit des 2 paires de gants et vos mains en dernier.

2) Vous montez dans votre voiture sans gants de protection :
L'idéal serait d'avoir toujours une paire de gants propres dans la voiture.

- Sans rien toucher dans la voiture, installez vous simplement sur votre siège conducteur.
- Mettez vos gants propres : vous pouvez conduire et vous déplacer.
- En arrivant à votre destination, ôtez vos gants de voiture, et faites vos emplettes.
- En revenant à votre auto, vos mains sont contaminés mais pas votre voiture. Aussi, sans rien toucher dans la voiture, installez-vous sur votre siège conducteur et remettez vos gants de voiture.
- Arrivé à votre domicile, conservez vos gants sur vos mains et procédez à la décontamination des mains et des gants dans votre zone de décontamination : nettoyer l'endroit et l'envers des gants, vos mains en dernier.

Toutes ces règles constituent des contraintes, c'est sûr, mais elles vous garantissent une grande protection pour vous mais aussi pour les personnes à risques que vous visitez par exemple. Elles sont particulièrement préconisées pour tout le personne soignant, les personnes exposées au public pour préserver leurs proches, leur famille.

Pour nettoyer la maison, l'appartement :

• Nous préconisons aux choix, le savon noir ou l'alcool ménager à 85°C (pas utiliser l'alcool à brûler à 95°C seul car il "enkyste" le virus qui trop agressé, se met en hibernation et se réveille quelques jours plus tard (informations issues d'une ancienne laborantine en virologie)).
Le vinaigre blanc est contreversé seul en tant que virucide. Nous vous conseillons de faire le mélange suivant pour tout nettoyer :
- 1/3 vinaigre blanc
- 1/3 alcool ménager ou alcool à brûler
- 1/3 d'eau
La réaction de ce mélange va légèrement chauffée : c'est normal, soyez rassurés.

S'il n'y a plus d'alcool ménager de disponible, mélangez alcool à brûler et vinaigre blanc avec un peu d'eau. Ça dilura la concentration.

Mr Corona dans la Cuisine :)

On passe beaucoup plus de temps dans la cuisine. Aussi il serait bon de repenser nos ustensiles de cuisine à minima. En temps normal, les ustensiles en bois et les planches en bois sont très pratiques. Pour les nettoyer avec Mr Corona, c'est plus compliqué. Aussi, prenez des ustensiles en plastique ou silicone et une petite planche en plastique dur pour tout mettre au lave-vaisselle ou dans un bac d'évier avec savon et eau très chaude à tremper. Pensez aussi à nettoyer les éponges ! C'est des nids à virus (eau très chaud + savon ou direct au lave-vaisselle). Idem pour les poignets de robinetterie en inox ou fer blanc : bien savonner les robinets en même temps que l'on se lave les mains ;)

Les dangers de l'eau de Javel

Nous vous déconseillons sauf si vous avez absolument rien d'autre sous la main, l'eau de Javel. C'est vrai que l'eau de Javel diluée est un bon virucide, mais c'est également une vérité de dire que c'est un biocide puissant. Ça veut simplement dire que, contrairement au mélange naturel précédent, ce produit tue absolument toute la vie qu'il rencontre. Il va polluer de façon définitive tous les cours d'eau, les rivières, tuer toute la faune et la flore sauvage. C'est effectivement un poison efficace. Sans parler du dosage délicat qu'il requière, ce produit peut, par évaporation, vous brûler définitivement les poumons ! En ce moment, ça ne serait pas une bonne idée. Ne surtout pas utiliser d'eau chaude avec de l'eau de Javel.

Pour nettoyer les vêtements :

• Concernant les textiles, les vêtements que l'on porte, plusieurs solutions simples. Pensez à votre sèche-linge si vous en avez un. Mettez vos vêtements secs à un cycle fort : le sèche linge va s’arrêter assez rapidement mais la température élevée aura permis d'annihiler le virus.
• Autre solution : le sèche-cheveux T° maxi que vous pouvez passer sur vos chaussures, sur les semelles très facilement dans votre zone de décontamination par exemple.
Autre avantage, vous pouvez passer rapidement un coup de sèche-cheveux sur vos vêtements et vos cheveux en rentrant de l'extérieur.
• Bien sûr, vous pouvez tout laver au lave-linge, mais là ça nécessite un travail très important et pas plus efficace.

Pour désinfecter le corps naturellement :

En temps normal, nous pouvons nous laver les mains de deux à 5 fois par jour. Si vous vous laviez les mains déjà 10 fois par jour, posez vous la question à savoir si c'est pas un TOC de sur-propreté.
Se laver les mains en ce moment de 5 à 10 fois par jours nous parait être raisonnable. Le faire 20 fois par jour, cela devient une peur déraisonnable.
Conseil : se laver les mains dès que l'on rentre de l'extérieur pendant le confinement. Tous les contacts extérieurs sont à risques.

• Nettoyez vos mains aussi souvent que possible et raisonnablement, avec du simple savon de Marseille : comptez de 1 à 30 secondes pour la durée de savonnage. Bien rincer.

• Faites des bains de soleil le plus possible : il vient d'être prouvé que la vitamine D contribue à renforcer nos défenses immunitaires. Peut-être que cet été, le soleil sera notre salut à tous.

Les gels Hydro-Alcooliques et leurs limites

• Faites bien attention à pas trop abuser des gels Hydro-Alcooliques à la mode en ce moment. Ces solutions sous forme de gel sont avant tout des antibactériens et pas des solutions virucide. De plus, utilisés 20 à 30 fois par jour, la peau de vos mains va créée une forte réaction et il vous sera plus possible de vous laver les mains normalement. Ainsi le derme de la peau, première barrière anti-virus, va devenir poreux et ça a pour conséquences un risque démultiplié.

Pour informations voici ce que peuvent contenir ces gels hydroalcooliques :
- Certains gels contiennent du triclosan : son utilisation risque de favoriser le développement du staphylocoque et la résistance de certains micro-organismes.
- Des parabènes qui peuvent être neurotoxiques.
- Les arômes synthétiques à l'acide phtalique, qui sont souvent ajoutés aux antiseptiques, peuvent entraîner un dérèglement hormonal.

On voit ici que l'excès de "protection" peu être aussi dommageable pour notre corps que pour notre sécurité. Aussi choisissez avec attention vos gels hydroalcooliques pour votre usage quotidien.

Tous les symptomes infections coronavirus Covid19 stade 1, 2 et 3 Màj 21/11/20

 Vous le savez, nous aimons vraiment les minéraux, mais dans cette configuration actuelle, sachez qu'ils ne vous protègent pas contre cette pandémie. Ça devait être dit clairement. Heureusement d'autres médecines peuvent, elles, intervenir efficacement. Nous sommes pas médecin et nous voulons pas le devenir. Ceci n'engage que notre opinion et nous vous conseillerons toujours de consulter votre médecin (téléconsultation ou autre) pour tous symptômes ou pathologies personnelles.

 Symptômes contamination Covid 19 Stade 1 : asymptomatiques Màj 01/11/20

- Gorge qui gratte, glaires épaisses blanches.

- Toux sèche (produit un son metallique, aigu). 

- Échauffement du front, du thorax, des épaules, de la poitrine, échauffement de la tête sans fièvre. 

- Petites courbatures dans le corps, les jambes.
- Sensation de chaud sans fièvre.

- Fatigue générale.
- Mal de tête soudain qui peut être fort, comme une aiguille.
- Perte d'appétit.
- Le contour des yeux ou d'un oeil qui piquent, trouble de la vision.
- Petits troubles cognitifs : vertiges soudains, un comportement ou des propos incohérents/délirants de courte durée.

- modification du goût dans la bouche, perte du goût (agueusie).
 Une sensation de soif persistante.
- Perte partielle ou complète de l'odorat (anosmie).
- Perte de cheveux importante Màj au 01/11/20
- Petite hausse de température type 37,5°C ou baisse de température type 36,5°C à 36,8°C les tous premiers jours.
Mise à jour au 08/04/2020 :
- lésions cutanées doigts de mains/pieds (aspect de pseudo-engelures des extrémités). Apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d’urticaire passagères --> consulter un dermatologue (téléconsultation ou autre).
MàJ 28/04 :
Pour les jeunes premiers symptômes :
- Perte du goût ou/et de l'odorat ---> soignez-vous !

Symptômes infection Covid-19 Stade 2 : déclarés

- Forte fièvre type 39°C à 39,5°C qui demande un alitement de 3 à 5 jours.
- Fortes courbatures dans tout le corps.
- Troubles cognitifs : étourdissements, troubles de la conscience ou convulsions, propos incohérents/délirants. Perte du goût, de l'odorat ou de la vision.
- Mal de tête intense.
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax, des épaules, des mains.
- Grande fatigue générale type grippe, déshydratation.
- Vertiges, divagations, délires et/ou pertes de conscience.

OU

- Fortes brûlures dans la gorge et glaires épaisses vertes.
- Diarrhées combinées à une odeur forte de "chimie" associées à des vomissements.
- Fièvre modérée type 38°C à 38,5°C ; pas les symptômes grippaux.
- Mal de tête très intenses, les yeux qui "brulent".
- Des pointes de douleurs dans le corps sans courbature, des frissons très longs (plus d'une heure).
- Troubles cognitifs : étourdissements, troubles de la conscience ou convulsions, propos incohérents/délirants. Perte du goût, de l'odorat ou de la vision. Insomnies.
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax, des épaules, des mains.

Symptômes infection Covid19 Stade 3 --> Appelez le 15

- Difficultés à respirer ---> Appelez le 15 urgent
- Sensation d'étouffement ---> Appelez le 15 urgent
- Fièvre intense : suppérieur à 39°C
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax ---> Appelez le 15 urgent

Un seul symptôme ne suffit pas sauf symptômes stade 3. Vous devez présenter plusieurs symptômes. N'étant pas médecin, il existe certainement d'autres symptômes. 

Il faut bien comprendre une chose essentielle :
ces éléments asymptomatiques du stade 1 vous indiquent que vous êtes vraisemblablement infecté : vous êtes très probablement porteur sain.

Le danger ne réside pas, dans l'immédiat, dans cette forme bénigne de la maladie, stade 1, mais bien au fait que vous êtes très contagieux ! Un confinement strict de 14 jours voir même 21 jours si les symptômes persistent doit alors vous paraître comme une évidence.
Bien sûr, consultez votre médecin au plus tôt. Pour sauver vos amis, vos grands-parents, les personnes fragiles, à risque etc. Il s'agit ici de votre responsabilité à auto-confiner le virus pour le plus grand bien de tous.

Au delà de ce stade 1 léger ou stade 2 type forte grippe, si d'autres symptômes se développent, consultez votre médecin au plus vite ou appelez le 15 en urgence.

 

(Mise à jour des informations au 11/04/2020)
Si vous prenez des médicaments :

- Si vous prenez des médicaments régulièrement pour des pathologies bien spécifiques et que vous avez les symptômes coranavirus, appelez votre médecin pour faire le point avec vous sur ces médicaments. Votre médecin connait parfaitement ces médicaments.
- Si vous prenez des antidepresseurs :
Ces molécules pourraient (au conditionnel, aucune certitude) être contre productif si vous souffrez des symptômes coronavirus ---> Contactez rapidement votre psychiatre ou le professionnel de santé qui s'occupe de cette prescription.

À priori, et au conditionnel, ça serait le stade 3 le plus dangereux : il se présente comme une insuffisance respiratoire, une infection respiratoire, une pneumonie : c'est le cas qui nécessite une urgence absolue. C'est pour cette raison que les hôpitaux libèrent des lits, pour accueillir ces personnes avec assistance respiratoire obligatoire pendant environ 20 jours consécutifs. 



(Mise à jour des informations au 26/04/2020)
Qu'est-ce qui semble tuer certains patients Covid+ stade-3 ? le virus ou la trop forte réponse immunitaire du corps liée au virus ?

D'après les propos de Sergueï Nedospassov, académicien russe des sciences :
«Les molécules qui doivent réguler la réponse inflammatoire et immunitaire en agissant normalement à de petites doses et dans des zones spécifiques du corps, sont alors produites de manière systématique et à des concentrations élevées. Cela provoque le chaos»
Voir la source : https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202004251043651867-voila-comment-le-covid-19-tue-ses-victimes-selon-un-academicien/

Autre étude anglaise publiée sur un site médical  (disponible ici en pdf) du 28 mars 2020, incrimine les Cytokines, des marqueurs de la réponse immunitaire du corps des lymphocytes et des macrophages. Les chercheurs expliquent que le corps infecté sur-réagit en créant une véritable "tempête de cytokynes" qui va elle-même créer une hyper-inflammation des tissus des bronches. Aussi les patients hyper-inflammés n'ont plus la capacité seul de récupérer l'oxygène de l'air.
 

Si vous souhaitez toutes les actualités en temps reel de la situation clinique, voici le lien des services d'urgences Hôpitaux-Covid-19 pour toute la France :
Source : https://urgences-serveur.fr/mise-au-point-quotidienne-sur-le-covid-19.html?lang=fr

Mises à jour des informations au 13/05/2020
Le sang et les problèmes de coagulations

D'après le professeur Raoult et sa vidéo du 12/05/2020, le covid est directement lié a des actions directes sur notre sang : les globules rouges et le plasma sanguin. Les dernières études, (les découvertes pleuvent presque tous les jours), montre que le virus crée une coagulation sanguine dans notre corps, sans présence de l'air ambiant. Il préconise des anticoagulants pour éviter ce phénomène dangeureux qui peut causer des troubles très graves comme des AVC.
Des études montrent ces effets et ces dysfonctionnements :
Source en anglais : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jth.14817

Il nous semble important de se soigner dès les premiers symptômes qu'ils soient symptomatiques ou asymptomatiques en stade 1.


Protocole de soins stade 1 et 2 du coronavirus Màj 01/11/20   :

Quels compléments alimentaires pour se préserver en prévention au mieux du Covid ? Màj au 8/11/20

En prévention, plusieurs compléments alimentaires et vitamines, ressortent des études pour nous permettre de rester en bonne santé ou, si on est contaminé, de pouvoir se défendre efficacement face à ce virus de type grippal (Virus type à ARN comme la grippe saisonnière) :

Apports en Vitamines C naturelles indispensable Màj au 12/11/2020

Une nouvelle étude montre clairement que le Covid en stade III, en stade grave de détresse respiratoire et donc en réanimation, atteint des patients en carences sévères de vitamines C. en effet, sur les patients à l'étude en service de réa, 94% avaient un niveau de vitamines C indétectable ! A savoir qu'en Allemagne, en plus des traitements autorisés à la chloroquine, ils traitent en injection intraveineuse de vitamine C depuis des mois ! (ce traitement est interdit en france !). On comprend mieux qu'ils est 4 fois moins de décès qu'en France.
La vraie vitamine C, c'est de l'acerola (fruit de l'arbre éponyme) entre 500 mg et 1 gramme par jour.

Source : https://ccforum.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13054-020-03249-y

Apports et compléments alimentaires en ZINC

Voir détails ci-dessous et le risque de carence en zinc lié à la "tempête des Cytoquines"

 Carence en vitamine D et compléments alimentaires

Le soleil bien sûr est le premier apport en vitamine D. C'est très bien dès le printemps, mais en automne et surtout l'hiver, le manque d'ensoleillement est la norme. Aussi la carence en vitamine D se fait encore plus ressentir. Donc dès que possible, surtout l'hiver et pas l'été, prenez un bain de soleil vers 12h-14h c'est essentiel.

Ce nouveau communiqué issu de la Society for Endocrinology, laquelle rassemble plus de 18.000 experts de 122 pays du 27 octobre 2020, montre que 82,2% des personnes malades du coronavirus souffrent d'une carence en vitamine D ! (dans cette étude en tout cas).

Source : https://academic.oup.com/jcem/advance-article/doi/10.1210/clinem/dgaa733/5934827

Où trouver la Vitamine D dans l'alimentation :

1ère source de vitamine D : les poissons surtout gras (saumon, Hareng, truite) et l'huile de foie de morrue.
- Le jaune d'oeuf cru ! (faire des oeufs au plat et pas d'omelettes)
- Le lait
- Autres aliments mais en plus faible quantité : le beurre cru, le thon en boite.

On retrouve pas de vitamine D dans les fruits et les légumes. Si vous faites un régime végétarien sans lait ni oeuf ni poisson, vous devriez vous compléter avec un apport extérieur en complément de vitamine D naturelle comme des gellules de foie de morrue.

Les Jus d'aronia, de Grenade et de Thé vert très positifs pour se préserver du Covid 19  MàJ au 17/11/2020

Les jus d’aronia et de grenade ainsi que le thé vert ont un effet désinfectant et peuvent supprimer jusqu'à 97% des agents pathogènes du Covid-19 à l’étape initiale de la maladie, d’après une étude dont les résultats ont été publiés sur le site bioRxiv par des chercheurs de l'Institut de virologie moléculaire de l’hôpital universitaire d’Ulm, en Allemagne.

Extrait :

«Nous avons constaté que le jus d'aronia noir (Aronia melanocarpa), le jus de grenade (Punica granatum) et le thé vert (Camellia sinensis) ont une activité virucide contre les deux virus, ce qui suggère que le rinçage oral peut réduire la charge virale dans la cavité buccale, réduisant ainsi la transmission du virus»

Source : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.360545v1.full

 

Protocole d'alimentation naturelle en prévention du covid

Ça parait une évidence. Nulle part vous verrez noté : oui, il faut boire une cuillère de pétrole liquide par jour pour être en forme ! :)))
Ne dit-on pas que notre premier médicament c'est notre alimentation ?
Il semble qu'il vaut mieux manger non-bio mais une alimentation diversifiée, que manger "tout bio" et se restreindre à quelques produits. C'est la diversité alimentaire qui est primordiale. Comment faire ?
C'est tout simple : suivez les fruits et légumes de saisons ! Ainsi vous participez à l'économie local, vous mangez diversifié et vous découvrez d'autres saveurs, d'autres subtilités culinaires.
Les standards de l'agro-business sont toujours dans les mêmes appétences :
du sucre + du sel ! Lisez les étiquettes, c'est une évidence ;)

Il semble que ce virus soit bien bien plus complexe que les spécialistes le laissaient penser. Les découvertes sont quasi-quotidiennes.

Il ressort que nous avons plus besoins de nutriments de qualité que de compléments alimentaires pour booster notre système immunitaire. Au contraire, il ne faudrait pas trop booster notre système immunitaire pour éviter la tempête de la réponse immunitaire (voir ici les études)

Déconseillé en excès : Voir MàJ du 28/05/20 ci-dessous
Compléments en Zinc (maxi 15mg/js)(voir la mise à jour ci-dessous du 28/05)
surdose de vitamine C acérola (maxi 500mg/js voire 1g pour les gros fumeurs), éviter la vitamine C synthétique.
Plantes : l'achinacée, l'harpagophitum, la prèle, le curcuma en excès

Ces nutriments boostent trop fort notre système immunitaire : ça parait complètement contradictoire, nous en avons conscience, mais beaucoup d'admissions à l'hôpital, montrent que c'est plus une sur-reaction de notre système immunitaire qui créent une insuffisance respiratoire que le virus ! Comme si ce pseudo-virus activaient trop puissamment nos défenses immunitaires. (voir études sur la "tempête des Cytokines").

Bénéfices du Zinc pour éviter la tempête des cytokynes MàJ au 28/05/2020 :

Confirmation du ZINC en complément alimentaire MàJ 05/08/2020
D'après un entretien vidéo du professeur Raoult (la vidéo de l'IHU sur le Zinc), c'est plutôt la carence en zinc qui serait susceptible de créer cette tempête des Cytokines.
Aussi une supplémentation en Zinc de 15 à 30mg/jours est conseillée en préventif contre la Covid (mangez des huitres ;) ).

Manger des produits frais, crus et le vert des légumes (chlorophylle+ Fer) :

Persil cru : très riche en vitamines C et en fer, cet aliment est incontournable
Ail : L'ail au delà des effets antibactériens reconnus, mais aussi, il soutient la fluidité sanguine.
Le beurre cru : concentré de vitamine D et A
Citrons agrumes et fruits (Kiwis) : concentrés de nombreuses vitamines
• Poissons gras : iode et omega-3

L'iode cet inconnu !

Foie de morue : l'iode et nombreux omegas.
  Crustacés, fruits de mer et algues : Iode, zinc
Du vrai sel : sel de mer, de Guerrande. Pas du sel synthétique et de l'iode synthétique.

Avez-vous remarqué que sur la carte de France, les zones peu impactées sont loin des côtes atlantiques et de la méditerranéen ? Vous me direz qu'en méditerranéen, ils ont le professeur Raoult ? C'est pas faux :))). Qu'il y a t-il sur nos belles côtes océanes et méditerranéennes qu'il n'y a pas dans le centre ou l'est de la France ? C'est l'iode naturel !
Peut-être, c'est juste une supposition, que l'iode a un véritable rôle à jouer sur ce corona en préventif. Cet oligo-élément est essentiel pour le bon équilibre de notre organisme et notre équilibre mental. Cet élément est encore très mal connu. (Il a été démontré que pour la Chloriquine, c'est l'atome de chlore qui agit fortement. L'iode fait également parti des Halogènes dans le tableau périodique des éléments. On a pas de chloroquine mais on a de l'iode ! ;) Rien vous empêche d'essayer, d'équilibrer votre alimentation avec des produits de la mer (Bien sûr, en fonction de votre thyroïde et de vos contre-indications médicales).

 Le fer pour capter l'oxygène (MàJ au 13/05/2020)

D'après des études récentes, en présence du Covid, notre sang se met à coaguler directement dans nos vaisseaux sanguins.
Il serait intéressant de privilégier des aliments riches en fer (voir la liste ci-dessus) et des plantes favorisant la circulation sanguine en prévention.

• l'Ortie : plante extraordinaire riche en fer et minéraux (dans l'alimentation).
• La vigne rouge : excellent pour la circulation sanguine (en tisanes).
• Le Ginkgo Biloba : idem (dans l'alimentation en poudre).
• Le lapacho : ré-oxygène les cellules (en tisanes).

Si vous avez contracté le virus pour purifier le sang :

• Aklamath : algue détox de l'organisme (si contaminé).
Margousier (français), neem (anglais)
 : détox du sang (si contaminé)
    Source : http://www.ayurvedarevolution.com/neem-nettoyeur-du-sang/
• La spiruline : algue très riche en fer (si contaminé).
• Le guanara à la place du café (en très faible dose car c'est une plante très puissante et surtout pas mélanger avec le café).
    Source : https://mr-ginseng.com/guarana/

MàJ du 09/06/2020 : la vitamine K

D'après une étude publiée dans le Guardian britannique, la vitamine K permettrait d'éviter la tempête de Cytokynes et l'admission aux urgences pour une détresse respiratoire. En effet, la vitamine K est une sorte d'anticoagulant naturel et éviterait la trop forte réaction immunitaire du corps suite à son contact avec le Covid.
Source :https://www.theguardian.com/science/2020/jun/05/vitamin-k-could-help-fight-coronavirus-study-suggests

Voici une liste d'aliments naturels riches en vitamine K : 

- Choux verts et épinards sont les aliments à prioriser pour la vitamine K. Il est à noter que les personnes hémophiles où prenant déjà des traitements à base d'anticoagulants devrait consulter avant de prendre, en complément, cette vitamine K. Plus d’aliments riches en vitamines K ici :
Source : https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=vitamine_k_nu

En ce qui concerne les minéraux :

C'est le seul conseil que nous vous donnons pour les minéraux : 
• L'hématite : c'est un très bon minéral d'ancrage et étant de l'oxyde de fer cristallisé natif, nous vous le conseillons pour vous aider à purifier le sang.
Source : https://planete-cristal.net/produits/categorie.php?recherche=hematite

 D'autres nutriments en prévention

Ail des ours, oignons rouge cru en salade, salades, mâche, soupe de légumes, le vert du poireau, brocoli cru, carottes crues.

Autres compléments alimentaires : Vitamines C naturelle Acérola, gingembre, Ginseng, Probiotiques, Thym, orties, charbon ...

Autres conseils pour votre santé

Une activité physique quotidienne est fortement recommandée :
Allez marcher 1 heure par jour, c'est excellent. Si vous êtes adepte de la marche, les randonnées sont aussi excellentes pour votre santé. Tous les cardiologues vous le diront ;) Evitez, ici encore, les excés de sport, les sports trop violents pour le corps, qui vous mettent sur un rythme cardiaque trop élevé.   

L'Académie Nationale de Médecine en France MàJ du 22/05/2020

Selon l'Académie Nationale de Médecine française, dans un bref communiqué paru le 22 Mai 2020, seule la vitamine D est préconisée pour soigner le Covid19 et le risque de tempête des Cytokynes !
Voir le communiqué en PdF

Nous écrivions ceci en mars 2020 :

Et enfin, du soleil, du soleil, du soleil ... et de la bonne  vitamine D ;)

Concernant cette belle vitamine qui est la vitamine D, et sachant que l'été approche à grands pas, nous vous conseillons de prendre un bain de soleil de 15 à 20 minutes par jour mais sans se complémenter en vitamine D. En effet, autant cette vitamine, les calciférols, est recommandée en hiver car notre déficit est lié au manque d'ensoleillement, autant en mai et les mois suivants, cette mesure peut être contre productif voir même dangereuse si prise en excès. Surtout ne pas surdoser cette belle vitamine.


Coronavirus et flore intestinale : le miracle de l'argile verte

Mise à jour au 26/04/2020
D'après les dernières recherches du groupe scientifique du professeur Raoult à Marseille (information non encore publiée et non officiel), une bactérie intestinale, la  Prevotella, qui est présente dans notre microbiote, serait porteur du virus Covid-19. Le virus paraitrait être en forte attraction avec cette bactérie. Cette bactérie, la Prevotella, une fois infectée, déclencherait l'hyper-réaction immunitaire des poumons qui vous entraine en stade-3 des symptômes très rapidement. À suivre dans l'attente d'études publiées.
D'après cet article sourcé, la Prevotella n'apparait dans aucune étude en cours ou publications : https://www.lanutrition.fr/covid-19-la-maladie-est-elle-due-a-la-bacterie-prevotella  
Cela n'empêche pas de prendre soin de son microbiote en prévention.

Que faire pour rétablir son microbiote ?

Nous vous préconisons une solution simple, quasi gratuite et accessible à tous : l'argile ! L'argile est une matière vivante : nous pouvons passer une vie entière à l'étudier tellement elle a de propriétés et des vertus pour notre organisme. 

Quelle argile ? Préférez l'argile verte bio naturelle en poudre et surtout pas blanchie, pas blanche (l'argile blanche, c'est souvent l'argile chauffée sans propriété).

Précautions : toujours faire un test avec peu d'argile+eau sur 24-36H sur une prise hors repas et attendre. Vous pourrez voir si votre corps réagit bien à l'argile ou pas. Dans le doute, ou si vous suivez déjà un traitement médical, contactez vos professionnels : médecins, pharmaciens, naturopathes, diététiciennes (risques associés à des médicaments, à des occlusions intestinale, à l'hypertension etc ).

Voici 2 protocoles d'utilisation en fonction de votre ressenti :
(Si vous constatez que vous n'allez pas à la selle 1 fois par jour, ces 2 protocoles sont déconseillés).

   --- PROTOCOLE PRISE D'ARGILE EAU+ARGILE ---
       
- Dans un verre d'eau, verser 1 cuillère à café d'argile verte.
- Attendre 5 minutes puis remuez avec une cueillère en bois ou en plastique (évitez le métal qui donne un potentiel électrique à votre argile).
- Buvez l'eau et l'argile. Le goût est un peu terreux mais pas désagréable.
- Prendre ce verre d'eau+argile 2 à 3 ou 4 fois par jour selon les besoins.

   --- PROTOCOLE PRISE D'ARGILE EAU SEULE ---

- Dans un verre d'eau, verser 1 cuillère à café d'argile verte.
- Laisser décanter 12h ou une nuit la solution.
- Buvez uniquement l'eau claire en laissant l'argile descendue au fond du verre
- Prendre ce verre d'eau+argile 2 à 3 ou 4 fois par jour selon les besoins.

D'après le Dr Allegre, vous pouvez prendre de l'argile sur plusieurs semaines voir jusqu'à 1 mois.  
Si vous avez des traitements médicamentaux, décalez la prise d'argile de minimum 2 heures avec la prise de votre traitement médical par précaution.

Pour plus d'informations, regardez la vidéo ci-dessous du Docteur Jade Allegre :
Cette doctoresse a consacré sa Thèse de doctorat sur l'argile !

Argile et Coronavirus :

Huiles Essentielles en soins naturels et personnels

Précautions* :

Toujours faire un test sur le plis du coude voir si on a un terrain allergique ou pas. Ces produits contiennent des substances actives très puissantes. Déconseillés aux femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans. Consultez un spécialiste, naturopathe ou un pharmacien pour vous conseiller au mieux.
Quoi qu'il arrive pas dépasser 15 jours de traitement avec les Huiles Essentielles. Ne faites pas de traitements préventifs sans symptômes s'il vous plait (les HE peuvent, si utilisées sur une trop longue période, donner sur notre corps une forte réaction allergique de rejet).
*Voir plus de recommandations dans les commentaires ci-dessous.
HE= Huiles Essentielles.
+HV= Huiles Végétales à dilluer Adultes : 17 gouttes de HE pour 50ml d'HV 
+HV= Huiles Végétales à dilluer Enfants : 1 à 3 gouttes de HE pour 50ml d'HV 
HV type huile d'amande douce, pépin de raisin (éviter l'huile d'olive qui pénettre pas en massage ; possible par défaut huile de tournessol, de colza, de noix de la cuisine).

Voie cutanée, sur les poignets :

HE antivirales fortes en massage sur les poignets l'un contre l'autre 3 fois par jour dans l'ordre de préférence (1 seule HE par massage) :
• HE Niaouli ou HE Ajowan(+HV) ou HE Laurier noble (+HV) ou HE Tea-Tree ou HE Sarriette des montagnes(+HV) ou HE Bois de rose ou HE Canelle de Chine(+HV) ou HE Thym vulgaire(+HV) ou HE Origan vulgaire(+HV) ou HE Ravintsara 1.8 cinéole ...

En diffuseur/massages :

ou/et sur la poitrine et le thorax si sensations de brûlures 2 a 3 fois par jour selon les symptômes décrits plus haut et dans l'ordre de préférence (1 seule HE par utilisation si possible mélanger avec HE Citron):
• HE d'Eucalyptus radiata(+HV) ou HE Laurier noble(+HV) ou HE Eucalyptus globulus(+HV) + HE Citrus (citron)(+HV) ou HE Canelle de Chine(+HV) ou HE Pin sylvestre(+HV) ...

Si fièvre lié au Covid :

Ce que les anciens disaient sur la fièvre :
"J'échange mon Empire contre la fièvre".
Ça veut dire que la fièvre est salvatrice, que votre corps se mobilise pour vous défendre au maximum. Réfléchissez à deux fois avant de prendre du doliprane ou du paracétamol : principes actifs anti-inflammatoires à éviter face à covid19.
Pas rentrer en mode déshydratation et boire une quantité d'eau supérieur à votre moyenne journalière. En plus, boire 1/4 verre d'eau de paillette de Nigari (magasin bio) toutes les 2 heures, ou prendre un complément alimentaire à base de Chlorure de Magnésium (cachets, poudre etc).
Préparation : mettre 20 grammes de paillettes pour 1 litre d eau. ( mettre au frigo ça réduit le goût pas agréable)

En interne si forte fièvre :

Et si déclenchement du coronavirus  par symptômes stade 2 :
Si poitrine prise par l'infection et/ou manque d'air, difficultés à respirer : appeler le 15 : cela peut être une urgence absolue. Ce protocole de soin n'est plus du tout adapté.

Sur support cachet neutre ou mélangé dans une cuillère de miel ou un morceau de sucre 2 à 3 fois par jour (s'il vous plait, pas d'HE dans un verre d'eau cela brûlerait votre gorge !), pas dépasser les doses et 1 seule HE par utilisation au choix :
• Extraits de Pépin de Pamplemousse* ou 1 gtte HE Menthe poivrée* ou 2 gttes HE Canelle de Chine* ou 3 gttes HE Niaouli.
(1 gtte HE clous de girofle*= à éviter (fait suite aux nouvelles précaunisations d'éviter les principes actifs anti-inflammatoires même si c'est ici naturel et non de synthèse )).
(*Voir les précautions supplémentaires dans les commentaires car HE très actives).

Si fatigué lié au Covid :

• Dormir un maximum. C'est lors du sommeil que le corps se défend le mieux. Ça parait être une évidence, mais dans le quotidien, beaucoup de personnes luttent contre une grosse fatigue à grand renfort d'excitants comme le café ou même le chocolat qui peuvent faire passer des nuits blanches. Le chocolat même noir et bio n'est pas conseillé après 20h (Idem pour le thé après 18h).
• Il serait bon de couper votre portable pendant votre sommeil de la nuit comme de la journée (mettre le mode avion en coupant wifi, géolocalisation et bluetouth). Si c'est pas possible, mettre les portables à au moins 2 mètres de la tête ; surtout pas sous l'oreiller toute la nuit s'il vous plait).

Si stressé par les événements :

Adultes sur les poignets : HE lavande fine, HE Lavande vraie, HE Pin Sylvestre (cortisone-Like), HE Bois de rose. Renouveler si necessaire.
• Pour les bébés +6mois et les enfants  : HE Lavande ou HE Bois de rose et 1 goutte max sur la plante des pieds (Une à deux fois par jour).
• Tisanes de Comomille, Marjolaine, Millepertuis (sauf si prises de médicaments), Verveine, Thilleul ...
• Eviter d'écouter les infos en boucle : ils rendent fous sans solutions.
• Eviter les colorants, les sucreries et autre Coca pour les enfants et les ados : ça les rend incontrôlable .
• Voici 1 point d’acupuncture remarquable pour faire baisser les angoisses, le sur-stress général du corps et du mental : une pression sur la main droite puis sur la main gauche.

L'acupuncture au service du corps et du bien-être

Dans les outils dont nous disposons pour soulager le corps, l'acupuncture, forte de milliers d'années d'expériences en Chine, nous enseigne comment trouver seul des remèdes efficaces pour rétablir le calme, le destress, le sommeil. Des points spécifiques à notre immunité sont stimulables pour mettre toutes les chances de notre coté face à la pandémie du covid19. Ces points d'acupuncture peuvent être exercés sans aiguille, avec les doigts.

Point d'acupuncture pour calmer stress et angoisse

 

Voici une vidéo extraordinaire du Docteur Nadia Volf qui vous permet de :
• Nous redonner l'Espoir, retrouver notre Élan de vie et notre autonomie de soins
• Booster votre système immunitaire
• Trouver et activer les points d'acupuncture pour vous soigner
• Trouver et activer les points d'acupuncture pour le sommeil et les angoisses !

Et si on misait sur la luminothérapie comme outil de guérison ?
(MAJ au 7 août 2020)

Des doctorants russes, sur la soif de guérison de la Covid19 (oui c'est féminin puisque depuis quelques mois et allez savoir pourquoi ;) ) ont mis au point un procès révolutionnaire basé sur la lumière et la luminothérapie. En effet, fort de leur expériences sur d'autres maladies depuis de nombreuses années, une thérapie à base de lumières sur le spectre du rouge essentiellement donnerait de bons résultats selon l'étude qui vient d'être publiée. Des instruments d'un minimum de 12W seraient nécessaires pour émettre suffisamment de fréquences lumineuses du rouge pour prétentre soigner des patients atteints de Covid à un stade avancé. Cette technologie de rayonnement infra-rouge, s'adresse aux stades urgents que sont les insuffisances respiratoires. A suivre donc ;)

La source : https://fr.sputniknews.com/sante/202008071044217032-des-chercheurs-russes-ont-trouve-un-nouveau-moyen-de-combattre-le-coronavirus/

Une belle initiative de l'OMS Afrique en Phytothérapie MàJ  26/10/2020

C'est à Brazzaville, la capital de la République du Congo, que l'OMS a mis en place des protocoles de soins basés sur la phytothérapie. Par les plantes, par la flore locale, l'organisation s'appuie sur la richesse et la biodiversité des plantes sur le sol africain, pour développer des remèdes de soins pour lutter contre la Covid19. Le développement de cette médecine traditionnelle est connu depuis des centaines voir des milliers d'années. Les romains mais aussi les Grecs avant eux, utilisaient également la phytothérapie comme médecine officielle pour soigner de nombreuses maladies. Cette médecine ancienne a fait ses preuves. Elle se retrouve aujourd'hui comme une alternative sûre, naturelle et respectueuse du vivant et de l'homme pour aider dans la guérison face à cette pandémie mondiale. Depuis la pandémie de mars 2020, l'Afrique ainsi que Madagascar avec l'Artémisia annua, endémique au sol malgache, affiche d'excellents résultats de guérisons et un très faible taux de mortalité qui reste aujourd'hui un mystère pour bon nombre de nos "experts médicaux" qui connaissent pas les pouvoirs des plantes.   
 
 

Autres plantes naturelles pour se soigner

Une plante prometteuse de Madagascar : l'Artémisia Annua MàJ 28/10/2020

Depuis longtemps, les habitants de Madagascar utilisent traditionnellement l'Armoise annuelle, famille des Asteraceae, dans leur pharmacopée officielle pour traiter et soigner le paludisme entres autres maladies tropicales.
À l'heure de la pandémie mondiale SARS-CoV-2 Covid19, cette plante revient sur le devant de la scène, portée par le président de la république de Madagascar. Celui-ci fait la promotion depuis plusieurs mois de la boisson locale à base d'Artémisia Annua en prétendant guérir purement et simplement la Covid19 de façon 100% naturelle. De nombreux détracteurs, essentiellement occidentaux, lui sont tombé dessus en criant au charlatanisme de ce remède miracle.
Une série d'études scientifiques provenant du célebre institut Max Planck avait déjà montré que cette plante prédisposait à de bons résultats clinique face au virus covid19 en juin 2020 (voir l'étude de l'A. Annua de l'institut ).
 
Le 05 octobre 2020, un nouvel essai "in Vivo" cette fois, a été réalisé. Cette étude en Préprint, donc à confirmer sur des tests à plus grande échelle, vient conforter d'autres preuves scientifiques montrant l'efficacité de certaines molécules chimiques naturelles de cette plante pour lutter efficacement contre la Covid19. Les chercheurs de plusieurs pays dont l'Allemagne, le Dannemark et Hong-Kong, ce sont associés. Ils ont ainsi pu mettre en évidence que l'artemisinine, l'artesunate et l'artemether, des constituants organiques de l'Artémisia Annua, sont potentiellement efficace pour détruire la Covid19, in Vitro.    

Les feuilles de la perilla et de la sauge en remèdes efficaces face à la Covid 19 Màj 18/11/20

Résumé de l'étude :

La pandémie actuelle de SRAS-CoV-2 / COVID-19 représente une crise médicale et socio-économique sans précédent. Les options de traitement hautement efficaces pour prévenir la morbidité et la mortalité ne sont pas largement disponibles et les médicaments approuvés sont difficilement abordables dans les pays en développement. Même après l'approbation des vaccins, il faudra plusieurs mois pour que les individus vaccinés et convalescents établissent une immunité collective. Parallèlement, des interventions non pharmaceutiques et des traitements antiviraux sont indispensables pour réduire le nombre de morts de la pandémie. Pour identifier les options rentables et disponibles partout, nous avons testé des herbes communes consommées dans le monde entier sous forme de tisanes. Nous avons constaté que les infusions aqueuses préparées en faisant bouillir les feuilles de la perilla et de la sauge des plantes Lamiaceae provoquent une puissante activité antivirale contre le SRAS-CoV-2 dans les cellules humaines. Une activité antivirale soutenue était évidente même lorsque les cellules étaient traitées pendant seulement une demi-heure, et dans des schémas thérapeutiques et prophylactiques. Compte tenu de l'urgence, ces substances peu coûteuses et largement disponibles pourraient apporter une aide pendant la pandémie - en particulier dans les régions à faible revenu.

Source de cette étude : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.11.18.388710v1

 

Médecine officielle et Médecines traditionnelles

Il est bon de rappeler que de nos jours, le serment d'Hippocrate, un grand médecin et philosophe grec, reste le socle de notre médecine officielle. Il serait bon de le relire pour tous les médecins en France, et de comprendre à quel point, notre médecine officielle a dévié de ce serment pendant cette crise du Covid et de cette épidémie. Nous vous proposons de consulter le Serment d'Hippocrate ici pour rappel pour tout le corps médical en exercice et nos hommes politiques déconnectés de la réalité et de la situation sanitaire réelle en France.
 

Peut-on guérir définitivement du Covid ? Les séquelles, les résurgences, la convalescence. Les enfants et le coronavirus.

Voilà maintenant plus de 2 mois qu'éclatait officiellement en France la pandémie du virus. Recemment un cas de covid-19 a été confirmé fin décembre 2019 en France diagnostiqué pour une pneumonie. Ce petit exemple montre que le virus était déjà bien présent sur fin 2019 en France.

Certaines personnes atteintent du Covid, aujourd'hui officiellement guéries, se plaignent de divers symptômes plus ou moins graves : cela s'appelle des résurgences symptômatiques du Covid. Le virus n'est pas totalement éliminé par notre corps et des sursauts aparaissent. Bon à savoir, ces personnes ne seraient pas contagieuses, à priori, juste porteuses de relicats de virus en interne.

Les principales séquelles possibles

insuffisance rénale

Plusieurs études ces derniers jours alertent sur ces insuffisances rénales. Dans l'étude biomoléculaire du virus, il a été montré que le Sars-CoV-2 atteint le corps aussi par les cellules des reins (voir plus haut).
Litterature Néphro mise à jour : https://www.sfndt.org/node/422

fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est alimentée par un syndrome de détresse respiratoire aiguë dont l'acronyme est SDRA.
Pour le professeur Raoult, interrogé lors de son interview télévisé parle de séquelles laissées par le virus en particulier la fibrose pulmonaire . Il dit textuellement : "C'est une autre paire de manche". Et pour cause, il n'existe pas de solutions médicales pour soigner une fibrose pulmonaire à l'heure actuelle.
Enfin, le professeur Raoult indique dans sa dernière intervention vidéo en date du 05/05/2020, que 65% des personnes Covid+ dit asymptomatiques, avaient des lésions pulmonaires visibles au scanner ! (voir la vidéo ci-dessous).

Les enfants touchés par le syndrome de Kawasaki

Les enfants, jusqu'à présent épargnés par le virus, font l'objet aujourd'hui de toute notre attention. Des symptômes bien spécifiques semblent toucher cette population que l'on croyait immunisée à la Covid19. C'est d'autant plus vrai que, suite à la reprise des activités scolaires, il semble que la prudence doit être de mise surtout dans les régions où le virus a été le plus virulent. 
Au départ, en avril 2020, c'est la La société britannique de soins intensifs pédiatriques (PICS) et le National Health Service (NHS), l'autorité sanitaire britannique, qui a publié dès le lundi 27 avril une première alerte qui a tout de suite préoccupé les autorités sanitaires européennes.
Source : https://www.hsj.co.uk/acute-care/exclusive-national-alert-as-coronavirus-related-condition-may-be-emerging-in-children/7027496.article

Voici un lien pour savoir ce qu'est exactement, au départ, la maladie de Kawasaki, les symptômes, les risques pour les enfants :
Source : https://www.vascularites.org/vascularites-de-moyens-vaisseaux/maladie-de-kawasaki/

 Des études récentes, semblent confirmer les alertes sanitaires du mois d'avril. En effet, plusieurs jeunes adultes de 20 à 25 ans, covid+, ont été hospitalisés dans des services de réanimation. Atteints par cette maladie, les enfants souffrent d’une inflammation des vaisseaux sanguins. Les adolescents et les jeunes de 20 à 25 ans, eux, sont touchés à plusieurs organes, notamment le cœur, déclare le pédiatre Jennifer Lighter, citée par le quotidien.
Source : https://www.washingtonpost.com/health/2020/05/21/misc-c-kawasaki-coronavirus-young-adults/

Une étude du 17 mai 2020 vient corroborer ce syndrome d'inflammation chez les jeunes. Les cas sont présents en France, en Suisse, en Angleterre et au Etats Unis.
Source : https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCULATIONAHA.120.048360

MàJ au 10 juin 2020 : Pourquoi les enfants sont moins touchés par le Covid19 ?

Enfin des réponses ! Mieux que quiconque, le professeur Raoult, explique les raisons qui permettent aux enfants de ne pas ou très peu développer le coronavirus chinois. En s'appuyant sur une étude complexe de tests sur des centaines d'enfants. Ces tests sont réalisés par la technique de Test de Western Blot : L'Électrophorèse de protéines. Voir ici cette technique de pointe.
Il démontre bien que les enfants sont porteurs de nombreux coronavirus (dans le sens de la famille des virus et non spécifiquement le coronavirus chinois) et qu'ils développent naturellement de nombreux anticorps ! On peut parler d'immunité collective grâce à nos chers chérubins partout en France et dans le monde.

Les enfants et les adolescents des écoles et Lycées, les premiers établissements mis en quarantaine, ne sont pas les vecteurs de la contamination mais au contraire, les vecteurs de l'immunité collective et de la généralisation des anticorps pour les parents adultes et les proches des enfants ! Riche en enseignements !

Vidéo à lire à partir de 7.05 mm pour les explications directes concernant les enfants :


Autre source d'informations sur des séquelles qui apparaisent :

• «Il y a un décalage entre ce que l’on voit sur le moniteur et ce à quoi ressemble le patient devant nous», relate Reuben Strayer, urgentiste au Maimonides Medical Center de New York.
Certains malades présentent «une hypoxie heureuse», à savoir qu’ils se sentent bien malgré des taux de saturation en oxygène bas, indique la revue Sciencemag.
Source (en anglais) : https://science.sciencemag.org/content/368/6490/455


• Si vous souhaitez avoir l'ensemble des statistiques sur le Covid19 dans tous les pays de la planète, voici un site qui établit en continu, les mises à jour temps réels des contaminations, des hospitalisations et des décès par pays :
Source : https://ncov2019.live/data

La Chloroquine du professeur Raoult antivirale

Map monde des pays qui autorise la Chloroquine et l'Hydroxychloroquine
©https://c19study.com/

Voici l'ensemble des études (152 à fin octobre 2020) sur la HCQ (l'Hydroxychloroquine) mais aussi des études encourageantes sur le traitement par la vitamine D, l'Ivermectine à l'essai, ou le Remdesivir dont les études sont arrétés.
Source : https://c19study.com/
 

Toutes les études scientifiques disponibles mettant en avant l'efficacité réelle de l'hydroxychloroquine MàJ au 26/10/20

C'est l'ensemble des études scientifiques oubliées par nos chers médias français qui est présenté sur ce site. Au 26/10/2020, pas moins de 121 études du monde entier prouvant la véritable efficacité de cette molécule et de ses dérivés pour stopper ou guérir de la Covid19 vous sont présentés dans leur intégralité. À partager.
Voici le lien :
 

Aucune étude qui montre l'inéfficacité de la Chloroquine

Voici l'interview  du Docteur Gérard Maudrux, ancien chirurgien urologue libéral à Grenoble et ancien président de la Caisse autonome de retraite des médecins de France, la CARMF. Il constate qu'aucune étude dans le monde prouve l'inéfficacité des dérivés chloroquinés dont est issu la chloroquine.
Source : https://infodujour.fr/sante/41538-chloroquine-le-plus-grand-scandale-sanitaire-francais-du-siecle

 

Coup de tonnerre : l'ANSM interdit totalement la Chloroquine à l'IHU Méditerranée ! MàJ au 26/10/2020

Coup de théatre en France : L'iHU Méditerranée du professeur Raoult et les 480 personnes y traillant sont privés à leur tour de l'usage de cette molécule le 23/10/2020. L'ANSM (l'agence nationale de sécurité de médicament) l'a formulé sur son site ces jours. Sans preuve, sans reelle explication, cette note est disponible ici . Les conséquences pourraient être terribles pour tous les patients.
Source : https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/L-ANSM-publie-sa-decision-sur-la-demande-d-une-RTU-pour-l-hydroxychloroquine-dans-la-prise-en-charge-de-la-maladie-Covid-19-Point-d-Information

Réponse de l'IHU en vidéo :


Raoult balance sur la Chloroquine et toute la Jet-set qui supplie Raoult de leur donner de la Chloroquine ! Un scandale de plus. MàJ le 15/10/2020

Aujourd'hui au 15 octobre 2020, l'Hydroxychloroquine : C'est une évidence internationnale

C'est plus de 130 études internationales qui prouvent l'éfficacité de la Chloroquine dans le monde. (voir le site de l'IHU Méditerranée).

 

Video qui a disparue.

 

Loin de la polémique, il nous semble intéressant de voir les premiers résultats concrets du professeur Raoult et toute son équipe. Sur plus de 1000 personnes Covid+, il ne déplore qu'un seul décès : un homme de 84 ans. Il précise bien qu'il faut pas faire d'automédication et qu'arrivé au stade 3, avec une infection pulmonaire avancée, ce médicament sert presque à rien, c'est trop tard. D'où l'importance de se soigner au stade 1 ou 2. 
La Chloroquine qui est un anti-paludique est un médicament qui existe depuis plus de 40 ans et il est homologué depuis sa sortie sur le marché. On peut s’interroger sur sa mise en interdiction le 13 janvier 2020 en France ... voir ici le décret du journal officiel 
:

Decret Officiel de l'interdiction de la Chloriquine en France (PdF)

L'étude du Lancet sur l'Hydroxychloroquine est une Fake-News MàJ du 09/06/2020

Comme il fallait s'y attendre (oui les lyonnais mettent des "y" partout et personne ne peut l'expliquer ;) ), qui mieux que le Lancet lui-même pour dénoncer sa propre étude polémique ! Après un mois de combats d'experts, après tout et son contraire, enfin, un semblant de Bon-sens-vérité ressort de cette période. Voici le mea-culpa et la rétractation de l'étude sur la Chloroquine du Lancet : 
Source : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31324-6/fulltext

Mise à Jour du 28/05/2020 sur l'Hydroxychloroquine

Après les allégations d'une étude BigData en PdF du journal The Lancet fin Mai 2020, et sa polémique, où il n'y a pas un seul nom d'un hopital, pas un nom d'un médecin et pas même une seule donnée médicale de patients (âge, sexe, antécédents médicaux, addictions etc ..), rien ....?!  Ce qui est très troublant même pour un néophyte ou des non médecins.

l'IHU sort enfin son étude sur l'hydroxychloroquine sur plus de 3737 patients !

Source de l'étude : https://www.mediterranee-infection.com/hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-covid-19-results-of-an-open-label-non-randomized-clinical-trial-response-to-david-spencer-elsevier/

 Didier Raoult met les points sur les i concernant la manipulation des revues scientifiques et le "mythe de la dangerosité de l'hydroxychloroquine, c'est un fantasme !" datant du 18 Août 2020 :

 

La dernière vidéos de l'IHU Méditerranée-Infection du professeur Didier Raoult : En date du 17 novembre 2020 : "Arrêtons d'avoir peur"

 Le lien de la chaine Youtube de l'IHU Méditerranée-Infection du professeur Raoult :

https://www.youtube.com/channel/UCFaPzuoXcACu7jplePDfXmA


Une nouvelle étude scientifique montre clairement l'efficacité de la Chloroquine sur la Covid19 (MàJ 11/07/2020)

Cette étude essentiellement centrée sur la population du Portugal et la ville de Porto, montre de façon indiscutable, l'efficacité certaine de l'Hydroxychloroquine sur le retour en bonne santé et la guérison des malades atteints de la SARS-COV-2.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jmv.26286

L'étude à télécharger en PdF : https://doi.org/10.1002/jmv.26286


Actualités France origine du Covid19 (MàJ au 29/10/2020)

Nous faisons le suivi des événements dans le monde car comme vous, nous voulons savoir d'où vient ce coronavirus de malheur :) Au mieux, nous tenons des mises à jours régulières pour faire le point pour découvrir enfin l'origine de ce virus. Il nous semble que c'est plus que légitime.

"Et si le SARS-CoV-2 avait été fabriqué en laboratoire? Hypothèse hautement concevable" selon Alexandra Henrion-Caude MàJ 30/10/20

Extraits :
Alexandra Henrion Caude est une professionnelle de premier plan. Elle nous inspire d’autant plus confiance qu’elle n’a pas hésité il y a quelques années à stopper sa carrière pour se concentrer sur les question de bioéthique. C’est lors du passage sans débat de la loi sur la bioéthique qu’elle s’est ouverte au grand public pour alerter des enjeux vitaux et existentiels qui menacent l’humanité.

 

Tout terrien devrait regarder cette vidéo pour avoir un point de vue alternatif à celui qui fait consensus dans le monde scientifico-médiatique financiarisé. Aux informations accumulés dans cette vidéo, par une experte reconnue au plan international, s’ajoutent des compléments apportés par Mme Henrion-Caude, et en annexe des commentaires techniques d’un docteur en biologie, spécialiste en virologie. Ceux-ci viennent corroborer l’argumentaire de la vidéo. Le tout couronné (c’est le cas de le dire) d’un brevet plus que troublant.

Un brevet troublant

Alexandra Henrion-Caude a souhaité apporter un droit de réponse à son 
interview sur Nexus (vidéo ci-dessus). A la question du journaliste sur l’importance de  l’insertion de cette séquence à cet endroit précis entre S1 et S2,  Alexandra Henrion-Caude aurait souhaité repréciser les choses. Elle 
indique que: 

« la séquence insérée entre S1 et S2 qui confère un « gain de 
fonction », en l’occurrence la capacité d’être clivée par la furine, est 
insérée entre ces deux éléments, pour lui permettre d’être accessible au 
niveau membranaire.  » 

Elle ajoute: 

« ce principe d’insérer un site de  clivage au niveau de protéines membranaires a fait l’objet d’un brevet  (n° US 7,223,390 B2), ce qui rend l’hypothèse de l’origine animale  toujours plus extra-ordinaire, et l’hypothèse d’une création humaine de  laboratoire hautement concevable. Cette dernière hypothèse est largement  étoffée par les deux récents articles deLi-Meng Yan qui rapportent les  possibles étapes permettant la construction de la séquence du SARS-Cov2  dans un laboratoire. »

Brevets United States Patent déposés en mai 2007 en pdf : 

https://patentimages.storage.googleapis.com/f9/34/81/515c1bd390d068/US7223390.pdf

 

Interview vidéo d'Alexandra Henrion-Caude fait par la revue Nexus

Source : https://lilianeheldkhawam.com/2020/10/27/et-si-le-sars-cov-2-avait-ete-fabrique-en-laboratoire-hypothese-hautement-concevable-selon-alexandra-henrion-caude/

 

"La question de l'origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement" New

Nouvel article sérieux du CNRS qui, eux aussi, se posent des questions légitimes. Dans cet article, qui est un article scientifique mais qui n'est pas une étude ou une recherche en laboratoire à proprement parlé, l'auteur Étienne Decroly, virologue, nous exprime ses doutes sur l'origine "naturelle" de "la" Covid19 et suppose une erreur d'expérimentation et une sortie accidentale d'un laboratoire comme réponse la plus plausible. 

Extrait :
"SARS-CoV-2, qui a rapidement été identifié comme le virus à l’origine de la Covid-19 est, après le SARS-CoV en 2002 et le MERS-CoV en 2012, le troisième coronavirus humain responsable d’un syndrome respiratoire sévère à avoir émergé au cours des vingt dernières années. On connaît désormais bien cette famille de virus qui circulent principalement chez les chauves-souris, et dont le transfert zoonotique provoque épisodiquement des épidémies chez l’humain. Il est donc crucial de comprendre comment ce virus a passé la barrière d'espèce et est devenu hautement transmissible d’homme à homme. "

L'article au complet : https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement


UN COVID SYNTHÉTIQUE FABRIQUÉ DÈS 2015 ! MàJ au 11/06/2020

"Un virus COVID synthétique hautement pathogène pour l’être humain créé par l’institut de virologie de Wuhan et les USA" titre un nouveau journal numérique français que l'on vous conseille de visiter, c'est  Francesoir.fr le site. Ils reprennent le nom d'un ancien journal papier connu en France.
C'est aussi hallucinant que sérieux. En effet, citant toutes ses sources, il se trouve que cette fabrication humaine de virus, a été publié dans l'une des revues scientifique les plus célèbres au monde, la revue Nature.
Cette chimère fabriquée en 2015 a pour base le SARS-CoV ainsi que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient causé par le coronavirus, le MERS-CoV .
Fait plus qu'étrange, c'est une coopération sino-américaine au laboratoire de Wahan en Chine qui aurait permis cette synthétisation virale ! Cherchez l'erreur !

Voir l'article

Voici la source de la publication Nature en anglais : https://www.nature.com/articles/nm.3985.pdf

La source de la publication traduite en français :http://www.francesoir.fr/sites/francesoir/files/media-icons/Shi-Zhenf-Li-et-R.S-Baric-2015_ok.pdf

L'ancien directeur du MI6 annonce "un accident de labo" MàJ au 09/06/2020

C'est maintenant au tour du directeur de James Bond, dixit l'ancien responsable du MI6, Sir Richard Dearlove le vrai service secret de sa majesté britannique, d'annoncer que le virus sort d'un laboratoire chinois. Il s'est confié au journalistes du Télégraph anglais pour dire entre-autres : The virus "started as an accident" : le virus a commencé par accident. 
Donc après la CIA et Trump d'avoir accuser la Chine, c'est encore les secrets-Services anglais cette fois, qui nous remettent une couche pour bien nous indiquer que les méchants, c'est bien la Chine :))) . Il nous semble, que tous ces propos sont trop de circonstances pour être crédibles : aucune preuve tangible, aucune étude, rien. Peut-on parler de Fakes-News là ? Ça serait intéressant.
La source : https://www.telegraph.co.uk/news/2020/06/03/exclusive-coronavirus-began-accident-disease-escaped-chinese/

MàJ au 23/05/2020

La polémique continue sur l'origine de cette fameuse Covid19 (oui elle est devenue féminine ; on dit maintenant la Covid19 (tout le monde le sait : dès que ça devient compliqué, c'est le féminin qui l'emporte ;) ).
Une nouvelle étude australienne disponible en PdF, menée par Nikolai Petrovsky du 13 mai 2020 vient mettre à mal les dires des "experts-journalistes", nous rassurant que l'origine du SARS-CoV-2 est issu d'une origine animale et non d'un laboratoire comme le soulignait le professeur Montagnier (voit vidéo ci-dessous).

Se servant de l'ACE2, l''enzyme de conversion de l'angiotensine 2, comme point d'entrée dans la cellule humaine, voir ici, ces scientifiques australiens ont démontré que le virus était plus adapté à rentrer en contact avec les cellules humaines pour survivre, pour se dupliquer, que les cellules de chauves-souris ! Aussi, ils notent que le processus naturel d'une origine animale aurait dû mettre en évidence l'inverse des résultats obtenus.

Extraits :

« Notre analyse et d’autres analyses de la séquence génomique du virus ne révèlent aucun insert artificiel de gène qui serait la marque d’un jockey de gènes, des ingénieurs génétiques qui manipulent ou même créent des virus en épissant des inserts artificiels dans leur génome. Ces derniers sont généralement facilement reconnaissables et constituent donc des signatures claires de l’intervention humaine dans la création d’un virus. Le fait que ces inserts artificiels ne soient pas présents a été interprété par certains comme signifiant que ce virus n’est pas le résultat d’une manipulation humaine.

Toutefois, cette logique est erronée car il existe d’autres moyens par lesquels l’homme peut manipuler les virus et cela est dû à la sélection naturelle. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Tous les virus et bactéries mutent et s’adaptent à leur environnement au fil du temps, avec sélection des individus les plus aptes à survivre dans cet environnement particulier.

Prenez un coronavirus de chauve-souris qui n’est pas infectieux pour l’homme, et forcez sa sélection en le cultivant avec des cellules qui expriment l’enzyme ACE2 humaine, ces cellules ayant été créées il y a de nombreuses années pour cultiver les coronavirus du SRAS et vous pouvez forcer le virus de la chauve-souris à s’adapter pour infecter des cellules humaines via des mutations dans sa protéine de spicule, ce qui aurait pour effet d’augmenter la force de sa liaison à l’ACE2 humain, et inévitablement de réduire la force de sa liaison à l’ACE2 de la chauve-souris.

Les virus en culture prolongée développeront également d’autres mutations aléatoires qui n’affecteront pas sa fonction. Le résultat de ces expériences est un virus très virulent chez l’homme mais suffisamment différent pour ne plus ressembler au virus original de la chauve-souris. Comme les mutations sont acquises au hasard par sélection, il n’y a pas de signature d’un jockey de gènes humains, mais il s’agit clairement d’un virus encore créé par l’intervention humaine ». -Nikolai Petrovsky

Source : https://www.aubedigitale.com/une-etude-souligne-la-creation-du-covid-19-en-laboratoire-lauteur-principal-suggere-la-selection-forcee-par-rapport-au-genie-genetique/

Le prix Nobel de médecine Luc Montagnier affirme que le coronavirus Sars-CoV-2 est un virus manipulé.

Coup de tonnerre dans le monde scientifico-médical : Le très respectable professeur Luc Montagnier, un des rares scientifiques du corps médical indépendants, nous fait part de ses dernières découvertes :
 

 

Immunité collective et cellules-T sans anticorps  

Les trois mémoires immunitaires du corps permettent de rester en bonne santé face à la réinfection Covid-19 pendant des années !  MàJ 18/11/20

 Le corps est capable de reconnaître la Covid-19 pendant des années

 L'immunité face au Covid-19 peut durer huit mois voire plus après la première infection, affirment les experts de l'Institut d'immunologie La Jolla, en Californie, dans leur étude prépubliée sur le site bioRxiv.

 Les chercheurs ont effectué plusieurs prélèvements de sang chez 185 personnes, âgées de 19 à 81 ans, qui avaient contracté le Covid-19 au début de la pandémie. Ils ont analysé quatre composants du système immunitaire: les anticorps, les cellules B, qui peuvent produire plus d'anticorps au besoin, et deux types de cellules T.

 Il s'est avéré que les anticorps persistent, affichant une légère baisse, même six à huit mois après l'infection. Dans le même temps, la désintégration des cellules T est très lente, alors que le nombre de cellules B a même augmenté.

 

«Cette mémoire immunitaire permettrait probablement à beaucoup de gens d'éviter l’hospitalisation ou de tomber gravement malade pendant de longues années», a déclaré Shane Crotty, virologue à l'Institut d'immunologie La Jolla et l’un des co-auteurs de l’étude citée par le New York Times.

Source extraits d'article : https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202011181044791438-les-scientifiques-precisent-la-duree-de-limmunite-contre-le-covid-19/

Résumé de l'étude (Abstract) :

Comprendre la mémoire immunitaire du SRAS-CoV-2 est essentiel pour améliorer les diagnostics et les vaccins, et pour évaluer le cours futur probable de la pandémie. Nous avons analysé plusieurs compartiments de la mémoire immunitaire circulante au SRAS-CoV-2 dans 185 cas de COVID-19, dont 41 cas à ≥ 6 mois après l'infection. Le Spike IgG était relativement stable sur plus de 6 mois. Les cellules B mémoire spécifiques aux pics étaient plus abondantes à 6 mois qu'à 1 mois. Les lymphocytes T CD4 + et CD8 + spécifiques au SRAS-CoV-2 ont diminué avec une demi-vie de 3 à 5 mois. En étudiant la mémoire des anticorps, des lymphocytes B mémoire, des lymphocytes T CD4 + et des lymphocytes T CD8 + contre le SRAS-CoV-2 de manière intégrée, nous avons observé que chaque composant de la mémoire immunitaire du SRAS-CoV-2 présentait une cinétique distincte.

Extraits de la conclusion de cette étude :

Il existe un degré élevé d'hétérogénéité dans l'ampleur des réponses immunitaires adaptatives à ce nouveau coronavirus. Cette hétérogénéité a été observée dans cette étude pour se poursuivre dans la phase de mémoire immunitaire contre le SRAS-CoV-2. En raison de l'hétérogénéité de la réponse immunitaire, comme observé dans la cohorte ici, on peut s'attendre à ce qu'au moins une fraction de la population infectée par le SRAS-CoV-2 avec une mémoire immunitaire particulièrement faible soit sensible à une réinfection relativement rapide. La source de l'hétérogénéité de la mémoire immunitaire vis-à-vis du SRAS-CoV-2 est inconnue et mérite un examen plus approfondi. Il est possible qu'une partie de cette hétérogénéité soit le résultat d'une faible charge virale cumulative ou inoculum initial, entraînant essentiellement une infection très mineure ou transitoire qui a à peine déclenché une réponse immunitaire adaptative chez certains individus. Néanmoins, la mémoire immunitaire constituée d'au moins trois compartiments immunologiques était mesurable chez ~ 90% des sujets> 5 mois PSO, indiquant qu'une immunité durable contre la maladie 2o COVID-19 est une possibilité chez la plupart des individus.

Source de cette étude Pré-Print : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.11.15.383323v1

Vous pouvez télécharger en pdF cette étude ici (en anglais) à conserver.



Lymphocytes T à mémoire de longue durée pour l'immunité

 "Immunité des lymphocytes T spécifiques au SARS-CoV-2 en cas de COVID-19 et de SRAS, et témoins non infectés"
 
Une publication scientifique en date du 15 juillet 2020 sur le journal Nature, montre une immunité vieille de 17 ans sur le fameux SRAS du début des années 2000. Cette immunité a été acquise non pas par les anticorps mais par des Lymphocytes-T (cellule-T) dit "à mémoire" sur plusieurs patients atteint du SRAS.

Extrait :
Les lymphocytes T mémoire induits par des agents pathogènes antérieurs peuvent façonner la sensibilité et la gravité clinique des infections ultérieures1. On sait peu de choses sur la présence chez l'homme de cellules T mémoire préexistantes qui ont le potentiel de reconnaître le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2). Ici, nous avons étudié les réponses des lymphocytes T contre les régions structurelles (protéine de nucléocapside (N)) et non structurelles (NSP7 et NSP13 de ORF1) du SRAS-CoV-2 chez les individus en convalescence d'une maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) (n = 36 ). Chez tous ces individus, nous avons trouvé des cellules T CD4 et CD8 qui reconnaissaient plusieurs régions de la protéine N. Ensuite, nous avons montré que les patients (n = 23) qui se sont rétablis du SRAS (la maladie associée à l'infection par le SRAS-CoV) possèdent des lymphocytes T à mémoire de longue durée réactifs à la protéine N du SRAS-CoV 17 ans après l'épidémie de SRAS. en 2003; ces cellules T ont présenté une forte réactivité croisée à la protéine N du SRAS-CoV-2. Nous avons également détecté des cellules T spécifiques au SRAS-CoV-2 chez des individus sans antécédents de SRAS, COVID-19 ou de contact avec des individus atteints du SRAS et / ou du COVID-19 (n = 37). Les cellules T spécifiques du SRAS-CoV-2 chez les donneurs non infectés présentaient un modèle différent d'immunodominance et ciblaient fréquemment NSP7 et NSP13 ainsi que la protéine N. La caractérisation des épitopes des lymphocytes T spécifiques de NSP7 a montré la reconnaissance de fragments de protéines qui sont conservés parmi les bétacoronavirus animaux mais qui ont une faible homologie avec les coronavirus humains «rhume commun». Ainsi, l'infection par les bétacoronavirus induit une immunité des lymphocytes T multi-spécifique et durable contre la protéine N structurelle. Comprendre comment les lymphocytes T préexistants spécifiques de N et ORF1 qui sont présents dans la population générale affectent la sensibilité et la pathogenèse de l'infection par le SRAS-CoV-2 est important pour la gestion de la pandémie actuelle de COVID-19.
 
Source : https://www.nature.com/articles/s41586-020-2550-z

 

Les formes sévères de Covid-19 seraient liées à une réponse anticorps de type auto-immune  MàJ au 15/10/2020

Depuis plusieurs mois, de nombreuses études scientifiques pointent du doigt que notre système immunitaire est bien plus complexe qu'il n'y parait. il ne suffit pas de faire un vaccin pour être immunisé contre la Covid ou contre la grippe saisonnière. Il est déjà bien établit que le vaccin contre la grippe saisonnière en France n'atteint pas plus de 50 à 60% de réussite. C'est à dire que le vaccin anti-grippal a un taux d'échec entre 40 et 50%. Pourquoi ? Tout simplement parce que le virus de la grippe est un virus à ARN et qu'il mute tous les ans ! Le covid19 est aussi un virus à ARN et ses mutations sont déjà prouvées depuis plusieurs mois. Voici le tableau sous forme de graphique ci-dessous de l'IHU de Marseille : c'est ainsi que l'équipe du Professeur Raoult a isolé plus de 33 souches distinctes du Sars-coV-2 d'origine depuis janvier 2020.

© Graphique issu de la chaine de vidéos de l'IHU Méditerranée

En plus de cette situation peu médiatisée, voici une nouvelle étude qui prouve cette fois, que les formes sévères de Coronavirus sont directement en lien avec nos anticorps. Ainsi, un vaccin n'apporterait pas de réponses adéquats à ces formes graves de maladie. pour être clair, le vaccin serait totalement inéfficace dans ces cas. Nous vous invitons a conserver cette preuve scientifique pour vous permettre de vous défendre si, dans un avenir proche, certain seraient tentés de nous imposer un quelconque vaccin.   
Voici l'étude : https://theconversation.com/les-formes-severes-de-covid-19-seraient-liees-a-une-reponse-anticorps-de-type-auto-immune-147942

 voici le document en français à imprimer en Pdf cliquez-ici.


Si vous souhaitez un état des lieux quotidien en France sur "la" Covid-19, voici un site qui concentre toutes les mises à jours par départements. Enfin une vue claire de la réalité terrain et non de suppositions de plateaux télés décorrélées de la réalité.

https://covidtracker.fr/

Une vue des contaminations par départements au 26/08/2020 :

https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/subplots_deconf_indic1.jpeg

Que faut-il en déduire ? les clusters eux sont bien réels.

Que deux solutions :

- soit la charge virale est désactivée ou fortement affaiblie ; les patients sont positifs certes, mais la charge virale n'est pas suffisante, rien à voir avec mars 2020 où les patients fragiles avaient de grandes chances de finir aux urgences ( Souvenez-vous, l'état a demandé aux médecins d'accompagner les patients aux urgences sans même qu'ils aient la possibilité de soigner, de prescrire (sauf le bon doliprane, qui, à fortes doses peut juste donner la mort !)).

- Soit l'immunité collective est déjà en place. Depuis des siècles, les virus passent, créent un pic de contagion, puis s'estompent. C'est le professeur Raoult qui en parle le mieux en disant que ce phénomène est très mystérieux, que l'on ne l'explique pas, on le constate sur le terrain. En mars, sans test, sans masque, parce que "ça ne sert à rien" à l'époque dixit le ministère de la santé, des millions de français, sans le savoir, ont contracté le virus. Ici à Lyon, fin février, des milliers de supporters de foot italiens ont envahis la ville de Lyon. Résultats, une vague de contamination s'est répandue comme une trainée de poudre sur toute la région.

L'immunité collective covid-19 par les cellules-T

Les lymphocytes T sont un type de lymphocyte (un type de cellule immunitaire blanche de sang) qui sont impliqués en provoquant une réaction immunitaire adaptative pour la covid 19.
Des études très sérieuses parlent des cellules T. Ces cellules, fabriquées par notre corps, lors d'un contact de patogènes commes les virus, semblent remplacer les fameux anticorps. Cela expliquerait, que des patients testés positif, ayant déclarer la maladie, ont une virologie négatif. Leur corps n'a pas jugé utile de fabriquer les anticorps et a mis en place un deuxième front de défense immunitaire : les cellules-T. Voir à ce sujet cette excellente étude publiée sur le site sciencemag.org sur le SARS-CoV-2 et les lymphocytes-T ,T-Cells (le lien permet de faire une traduction automatique de l'anglais)
Lien de l'étude traduite : Selective and cross-reactive SARS-CoV-2 T cell epitopes in unexposed humans

Rôle des cellules T dans COVID-19

Une autre étude plus récente, atteste de l'efficacité des cellules-T, T-Cells, dans l'immunité du Sras-Cov2 sans passer par la fabrication du système immunitaire d'anticorps. Ainsi, ces cellules seraient à l'origine de la fameuse immunité collective, qui, depuis des siècles, permet aux populations de s'immuniser face aux épidémies. (exemple de la Suede qui n'a jamais confiné et qui aujourd'hui a moins de morts que la France par millions d'habitants).

Source : https://www.news-medical.net/health/Role-of-T-Cells-in-COVID-19-(French).aspx

Immunité sur le long terme grâce aux Lymphocytes-T mémoire

Cette étude scientifique sur la réponse immunitaire des lymphocytes-T (cellule provenant du Thymus), suggère qu'une exposition naturelle et continue au virus permet d'éviter des cas sévères de SRAS-CoV-2 grâce aux  lymphocite-T mémoire.
Extrait :

Les lymphocytes T mémoire spécifiques au SRAS-CoV-2 s'avéreront probablement essentiels pour la protection immunitaire à long terme contre le COVID-19. Ici, nous avons systématiquement cartographié le paysage fonctionnel et phénotypique des réponses des cellules T spécifiques du SRAS-CoV-2 chez les individus non exposés, les membres de la famille exposés et les individus atteints de COVID-19 aigu ou convalescent. Les lymphocytes T spécifiques du SRAS-CoV-2 en phase aiguë présentaient un phénotype cytotoxique hautement activé qui était en corrélation avec divers marqueurs cliniques de la gravité de la maladie, tandis que les lymphocytes T spécifiques du SRAS-CoV-2 en phase de convalescence étaient polyfonctionnels et affichaient une mémoire de type tige phénotype. Surtout, les cellules T spécifiques du SRAS-CoV-2 étaient détectables chez les membres de la famille exposés aux anticorps séronégatifs et les convalescents ayant des antécédents de COVID-19 asymptomatique et léger. Notre ensemble de données collectif montre que le SRAS-CoV-2 déclenche des réponses de lymphocytes T mémoire largement dirigées et fonctionnellement remplies, ce qui suggère qu'une exposition naturelle ou une infection peut empêcher des épisodes récurrents de COVID-19 sévère.
 

Autres études sur les Cellules-T

L'étude menée par C.R. Moderbacher et son équipe apporte des réponses. Elle porte sur 50 malades covid 19. Elle montre que la variation de la réponse immunitaire des lymphocytes T est directement en lien avec la sévérité de la maladie (à télécharger en PdF) :
 

 

Faut-il avoir peur ?   

Que nous apporte la peur ?

La peur peut être efficace dans une situation d'extrême urgence et soudaine, quand le danger est immédiat, non reportable. Là, la peur tient toute sa place pour nous avertir d'un danger grave, au péril de notre vie, dans les secondes qui suivent, mais pas au delà. C'est le coup de volant sur la route qui nous évitent le fossé.

  Mais entretenir la peur par des effets d'annonces médiatiques 24h/24, 7jours/7, là c'est une volonté destructrice : voir le documentaire la stratégie du choc de Noamie Klein basé là, non sur notre santé mais sur le capitalisme et ses dérives.

La peur engendre la peur, c'est une spirale sans fin.

Votre volonté, votre intuition, votre discernement, votre foi, votre courage, sont les outils dont nous disposons pour en sortir, pour retrouver son libre arbitre.

Des analyses pertinentes, du bon sens, et toutes les informations sourcées.

Lien de la chaine vidéo : https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

 

À vous de juger, de faire appel à votre discernement, il est essentiel ici.

"Une image vaut mille mots" Confusius.

 

 

  Exemple de l'Espagne : sous la barre des abscisses : les morts comptabilisés ; au dessus les tests positifs (les fameux clusters des médias).

 

  On peut faire confiance au professeur Didier Raoult pour faire une prospective d'une hypothétique possible deuxième vague. Dans cette interview à l'IHU de Marseille, il explique à tous comment savoir si une deuxième vague va intervenir en France d'ici la fin de l'année 2020. Par sa grande expérience, il nous permet de prêter attention aux zones intertropicales de l'hémisphère Sud et plus particulièrement un pays en affinité avec la France du point de vue épidémiologique : La Nouvelle-Zélande ! Explications à partir de 10.15 mm

 Par votre discernement, vos propres recherches, vous pouvez anticiper si effectivement une deuxième vague est probable ou pas.
En effet, en suivant les conseils du professeur Raoult, voici au jour le jour, les chiffres en direct des cas de contaminations du ministère de la santé de Nouvelle-Zelande (ce site est mis à jour quotidiennement) :

Source : https://www.health.govt.nz/our-work/diseases-and-conditions/covid-19-novel-coronavirus/covid-19-current-situation/covid-19-current-cases

 

Conclusion

En espérant vous apporter notre humble contribution qui puisse vous aider, vous protéger dans cette situation si particulière.
Nous essayons de maintenir depuis le mois de mars 2020 maintenant cet article complet à jour. C'est très difficile. Beaucoup d'informations sont contradictoires, polémiques voir même incompréhensibles. Prenez les informations contenues dans cette article avec recul et discernement. Faites votre propre expérience qu'il s'agisse de soins pour vous directement ou de protocoles à mettre en place pour votre sécurité sanitaire. Dans tous les cas, consultez votre médecin ou contactez le 15 pour les urgences.

Si vous avez des réflexions ou des informations intéressantes, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire.



Si vous souhaitez découvrir notre vision spirituelle de la situation et le protocole mis en place à notre atelier de Lyon, c'est ici :

L'Éveil par les minéraux

Je le répète ici, les minéraux ne soignent pas le coronavirus. Ce ne sont pas des médicaments mais des outils d'éveil.


Avec Coeur,


Bon courage à tous.


 Eric pour Planète-Cristal


RETOUR HAUT DE PAGE

 

12 Commentaires

Par Martine, le 20/03/2020 à 13h53

Merci ErIc pour tes précieux conseils.
Bisous


Par Jeane, le 21/03/2020 à 00h45

Merci Eric pour cet article précis et détaillé qui explique bien les différentes phases, les mesures à prendre et les remèdes naturels pour aider l’organisme !


Par Fabienne, le 21/03/2020 à 08h59

Aller à l'essentiel, redonner du sens à notre existence, être empli de gratitude juste à l'idée de pouvoir se lever le matin, regarder le soleil, rêver, méditer, lire...et surtout protéger les autres en respectant rigoureusement les consignes et en se protégeant soi-même pour sortir de cette situation dramatique dans laquelle les personnes meurent seules au grand désarroi des équipes médicales et des familles.
Merci pour votre soutien, pour ces conseils judicieux.
Que cette journée soit belle et réussie pour chacun.


Par Lusson Christelle, le 21/03/2020 à 18h32

Bonjour

j'ai lu attentivement votre message, que je trouve bien construit et clair, avec la symbolique du moment.
Je suis préparatrice en pharmacie, herbaliste et énergéticienne.

Je me permet de vous faire quelques remarques sur la partie concernant les soins si les premiers symptômes se présentent :

- L'huile essentielle de pépins de pamplemousse : en fait il s'agit soit de l'extrait de pépins de pamplemousse ou de l'essence de pamplemousse appelée aussi huile essentielle qui concerne le zeste de la peau du pamplemousse.

Tel que vous l'avez indiqué c'est l'extrait de pépins de pamplemousse qui est intéressant et non l'huile essentielle à raison de 20-25 gouttes trois fois par jour dilué dans de l'eau.

Concernant l'huile essentielle de giroflier, attention elle contient des phénols, composés chimiques potentiellement nocifs pour le foie. Toujours l'associer à de l'huile essentielle ou essence de citron qui protège foie et estomac. 1 goutte de chaque trois fois par jour MAXI 7 JOURS. RESERVER A L'ADULTE; Dans tous les cas si les symptômes sont présents appeler son médecin.

Enfin l'huile essentielle de menthe poivrée s'utilise avec beaucoup de prudence par voie orale car elle peut ENTRAINER DES SPASMES DU LARYNX, ce qui entraîne une difficulté respiratoire, UNIQUEMENT CHEZ L'ADULE, DILUEE DONC VRAIMENT MELANGEE A DE L'HUILE VEGETALE, sur DE LA MIE DE PAIN. UNE SEULE GOUTTE DEUX A TROIS FOIS PAR JOUR AVEC DE L'huile essentielle de citron.


Par Anne-Eloïse, le 26/03/2020 à 18h09

Merci pour ces informations et ces conseils ! Les huiles essentielles peuvent en effet être nos alliées en cette période. Certaines sont à utiliser avec beaucoup de précaution. Le Niaouli par exemple est contre indiqué aux personnes ayant un terrain asthmatique, cela peut être le cas, en fonction des sensibilités de chacun, avec les huiles essentielles contenant des oxydes. Quant à l'huile essentielle d'Origan (la plus communément utilisée est l'Origan vulgaire ou compact) c'est une puissante anti infectieuse mais qui n'est pas recommandée aux personnes épileptiques, elle peut également irritée très fortement les muqueuses. Des belles vib' à tous, que ce confinement vous soit le plus agréable possible !


Par christian, le 26/03/2020 à 18h43

bjour,
je lis vos conseils avec attention.
concernant les HE, certaines ont des propriétés anti-inflammatoires, donc potentiellement déconseillées. Ajowan serait par exemple anti inflammatoire.
Je prends prends régulièrement des capsules d huiles essentielles Alternativ Aroma et dans le contexte actuel, je me pose la question de la cure habituelle... on y retrouve une bonne partie des HE citées..
peut être me concentrer sur juste l'usage de Ravintsara et Tea-tree le temps nécessaire ...


Par Oksana , le 28/03/2020 à 13h20

Personnellement je souhaite à chacun la santé mentale avant tout et de la foi... la Joie le Bonheur et le Sens de l’Humour sont toujours là pour nous aider à sortir de l’épidémie du mental.
J’ai bien aimé : Nous appelons de tous nos voeux, ce nouveau monde qui se dessine aujourd'hui. Il nous est permis de rêver à un monde meilleur, personne peut nous empêcher ça. Rien nous empêche de rêver un monde meilleur. Il serait porté par de belles valeurs humaines comme la Bienveillance, la Solidarité, l'Écoute active ou le Partage.


Par paul, le 7/04/2020 à 14h26

Merci pour vos bons conseils.... Maintenant , en ce qui concerne le coronavirus , en l'absence de traitement d'urgence , le traitement à la chloroquine + l'antibiotique du Professeur RAOULT ne fait que répondre à cette urgence !!.....merci à ce professeur.
Bien cordialement.
PAUL


Par Philippe, le 16/04/2020 à 20h57

Il y a beaucoup d'abérations dans ce post. Notamment au niveau de l'alcool à brûler...
Le principal n'est pas dit. Notamment au niveau de la voiture.
C'est là que la contamination est la plus importante !!!!

Bonjour Philippe,

Nous allons parler de la voiture effectivement. Merci. Ce n'est pas le principal lieu de contamination sauf si vous vivez dans votre voiture ou votre camping-car ;) Bonne journée. L'équipe Planète-Cristal.


Par Beatrice, le 20/04/2020 à 11h05

Merci Eric et toutes mes félicitations pour avoir contribué à nous redonner de l'espoir dans la grande période d'incertitudes que nous traversons.
EN plus de la beauté des minéraux sur ton site ,nous trouvons des informations sur ce qui fait l'actualité quotidienne de chaque français,pour ne pas dire du monde.
Ces informations très documentées et pragmatiques sont accompagnées d'un discours sous le signe de la bienveillance et d'un altruisme réel qui nous donne beaucoup d'espoir et de confiance.
Pour tout cela MERCI ERIC.


Par Stecy , le 21/04/2020 à 08h32

Bonjour
Je me pose une question : le sèche cheveux : si je sèche mon vêtement afin de faire partir le virus qui sera potentiellement dessus . Avec le souffle Il va alors ce détacher et aller dans la maison ?
Merci . Stécy

Bonjour Stécy. C'est une bonne question : il faut défaire l'embout du sèche-cheveux pour que l'air soit diffusé sur une plus grande surface. Cela permet au flux de chaleur de se diffuser plus largement et moins fort. De plus, gardez une distance de minimum 15 cm avec les surfaces à traiter. Ainsi le virus reste "encapsulé" dans les tissus, les cheveux, les semelles de chaussures et se désintègre sur place ;) Sur les surfaces trop lisses comme le carrelage par exemple, là c'est pas efficace. Il vaut mieux utiliser le mélange alcool + vinaigre blanc + eau. Prenez soin de vous. Eric.


Par Damm, le 7/05/2020 à 06h43

Le tres respecte prof montagne croit a la memoire de l’eau. Ca craint ?

Merci pour votre commentaire Damm. Peut-être qu'un grand spécialiste en toxicologie nippon, Anthony Tu, aura plus de grâce à vos yeux ? ;) Ce scientifique émérite comme Montagnier, donne les causes d'une suspicion de sortie accidentelle d'un laboratoire P4 à Wuhan à l'origine de la pandémie :

https://www.nippon.com/fr/in-depth/g00842/


Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message